La FIS voulait faire du bruit avec l'arrivée de son drone-caméra. Ce dernier devait apporter des images sensationnelles. Il y en a eu. Mais ce n'est pas lui qu'il les a filmées. Scrutant le passage des skieurs au-dessus de leur tête, la nouveauté débarquée sur le slalom nocturne de Madonna di Campiglio a fait le buzz, en s'écrasant juste derrière Marcel Hirscher lors du second run. L'Autrichien a eu très chaud. A quelques centimètres près, l'appareil télescopait le meilleur skieur de ses quatre dernières saisons.
Une fois la ligne franchie, le principal intéressé a préféré prendre la chose avec humour sur twitter, où il a joint la photo Instagram relative au crash.
Ski alpin
"Usé et vidé" par sa saison, Pinturault reprendra le 13 juin
31/05/2022 À 16:22
Avec cette phrase, pleine d'ironie :
Gros trafic aérien en Italie
Mais à quelques centimètres près, l'affaire aurait pris un air beaucoup moins léger. En tout cas, l'incident ne risque pas de se répéter. La FIS n'autorisera plus la présence de ces drones-caméras, a expliqué le directeur de course Markus Waldner, qui s'est dit "désolé" de l'incident. Selon lui, l'appareil n'était pas censé survoler la course, mais "seulement au-dessus un couloir tracé à côté des spectateurs". "Ce qui est arrivé est un vrai fiasco et il y aura des conséquences, a-t-il ajouté. Les drones ne seront plus utilisés dans le futur."
Crans-Montana
Les Mondiaux 2027 à Crans-Montana
25/05/2022 À 19:19
Ski alpin
Clarey prolonge d'un an pour être au rendez-vous des Mondiaux 2023
04/04/2022 À 19:51