Sous les flocons épais de l'Alberta, Adrien Théaux et Johan Clarey ont fait parler la poudre pour la première descente de l'hiver. Respectivement troisième et cinquième ce samedi, les deux fusées tricolores ont parfaitement lancé leur hiver en vitesse. La victoire est revenue à Dominik Paris, qui a devancé l'Autrichien Klaus Kroell d'un rien. Trois centièmes exactement.
Théaux a, lui, concédé 0"11 à l'Italien, qui décroche la troisième victoire de sa carrière sur le circuit (*). Aksel Lund Svindal a terminé quatrième (+0"23), juste devant Clarey (+0"74). Déjà auteur, dans un passé récent, de deux "boîtes" à Lake Louise en Super-G (2e en 2012, 3e en 2011), Théaux attendait la première dans la discipline reine. L'affaire est dans le sac. Quant à "Yo", il a retrouvé les sommets plus rapidement que prévu. Le skieur de La Clusaz effectuait son retour à la compétition, dix mois après avoir été opéré d'une lombo-sciatique aiguë. Plutôt convaincant.
Lake Louise
Géant: Victoire de Lindell-Vikarby, Marmottan 6e, Worley 9e
01/12/2013 À 20:46
Dix-neuvième du géant de Sölden fin octobre, Bode Miller a retrouvé également la vitesse. Excellent en haut du tracé, l'Américain n'a pas tenu la distance pour finir 16e (à 1"39), juste devant deux autres Français, David Poisson (17e à 1"45) et Brice Roger (18e à 1"65). Après plus d'un an et demi d'absence, le Suisse Beat Feuz a, lui, signé une rentrée discrète se classant 29e (à 2"32) après avoir terminé en roue libre. Dimanche, c'est un Super-G qui attend le plateau masculin. Pour le plus grand bonheur de Théaux.
(*) Vainqueur des descentes de Kitzbühel en 2013 et de Bormio en 2012.
Regardez cet événement sur Eurosport Player