AFP

Mondiaux Schladming: Marion Rolland championne du monde de descente

Rolland, la course d'une vie !
Par Eurosport

Le 10/02/2013 à 12:29Mis à jour Le 10/02/2013 à 18:15

Sensationnelle Marion Rolland ! La Française est devenue championne du monde de descente à Schladming, dimanche. Partie avec le dossard 22, Rolland a devancé l'Italienne Nadia Fanchini et l'Allemande Maria Hoefl-Riesch. C'est la troisième médaille pour une équipe de France euphorique, la première en or.

Eurosport Player: Regardez toute la saison en LIVE

Voir sur Eurosport

Mais où va s'arrêter cette équipe de France ? Après l'argent du Super-G et le bronze en descente, chez les messieurs, Marion Rolland a décroché l'or de l'épreuve reine et ouvert le compteur chez les Bleues. La Française de 30 ans a signé la course parfaite pour signer un exploit majuscule à Schladming et placer son pays en tête du tableau des médailles. A l'arrivée, la skieuse des Deux-Alpes a devancé Nadia Fanchini et Maria Hoefl-Riesch. Sensationnel !

Ce dimanche, Marion Rolland faisait partie des candidates déclarées à une place sur le podium. De là à la voir sur la plus haute... Vingt-deuxième du Super-G il y a cinq jours, la Française savait qu'elle était capable de briller sur la Planai. En mars dernier, ici-même, elle avait terminé son hiver en trombes et avait décroché ses deux premiers podiums (2e de la descente, 3e du Super-G) sur le circuit. Elle restait aussi sur une encourageante quatrième place à Cortina d'Ampezzo. Ce dimanche, sur une piste verglacée, qui en a envoyé plus d'une dans les filets, et profitant d'une visibilité quasi-parfaite, Rolland a signé la plus belle performance de sa carrière. Longtemps en tête, Nadia Fanchini (dossard 2) a dû s'incliner après le passage du dossard 22, et est finalement repoussée à 0"16 ; Maria Hoefl-Riesch pointe elle à 0"70.

La France n'avait plus été pareille fête dans la discipline reine depuis 47 ans et Marielle Goitschel, sacrée en 1966 à Portillo. 47 longues années comblées en moins de deux minutes. On retiendra donc que Marion Rolland est devenue la deuxième skieuse tricolore championne du monde de descente. La première en or aux Mondiaux depuis le sacre en Super-G de Régine Cavagnoud en 2001 à Sankt-Anton. Moquée aux JO de Vancouver, après avoir été abandonnée par un de ses genoux juste après le départ, peu épargnée par les blessures depuis ses débuts, la Française a pris une belle revanche sur le destin et s'est ouvert les portes de l'éternité. Elle vient de loin mais mérite ce qui lui arrive. Fille attachante, souvent émotive, Rolland s'est fendu d'un cri, juste après avoir franchi la ligne. Un cri a déchiré les cieux de Schladming. A tout jamais. Et ça, personne ne lui enlèvera.

0
0