Getty Images

Slalom de Schladming : Hirscher a une revanche à prendre sur Kristoffersen

Hirscher a une revanche à prendre sur Kristoffersen
Par AFP

Le 22/01/2018 à 21:12Mis à jour Le 22/01/2018 à 21:14

COUPE DU MONDE - Deux jours après avoir été surclassé par Henrik Kristoffersen à Kitzbühel, Marcel Hirscher entend remettre les pendules à l'heure mardi, lors du mythique slalom nocturne de Schladming. Le dernier avant les JO.

Sur un air de revanche. Relégué à près d'une seconde à Kitzbühel dimanche, l'Autrichien Marcel Hirscher voudra remettre les pendules à l'heure dès mardi dans son duel avec le Norvégien Henrik Kristoffersen, lors du mythique slalom nocturne de Schladming, le dernier avant les Jeux. Dans des conditions dantesques de neige, Kristoffersen a assuré le spectacle à Kitzbühel dimanche, retrouvant l'équilibre d'extrême justesse, un ski dans les airs, dans la dernière partie de la seconde manche pour décrocher un premier succès cet hiver, le 16e de sa jeune carrière (23 ans). Il a surtout mis près d'une seconde entre lui et Hirscher, envoyant un message très clair.

Le traditionnel enchaînement des grandes classiques autrichiennes Kitzbühel/Schladming arrive cette année à point nommé, pour un affrontement entre les deux meilleurs skieurs entre les piquets serrés, puisque le cadre de la Planai servira de dernière répétition générale avant les Jeux olympiques de Pyeongchang (9-25 février). Schladming pour Hirscher, c'est avant tout "la première opportunité de lancer une nouvelle série", lui qui avait enchaîné cinq victoires cette saison, entre Val d'Isère (France), Madonna di Campiglio (Italie), Zagreb, Adelboden et Wengen (Suisse). Le skieur d'Annaberg se méfie des températures douces annoncées, des conditions qui ne l'avantagent pas selon lui. "Je ne suis pas aussi à l'aise sur la neige molle", a-t-il expliqué.

Kristoffersen "presque à domicile"

Face à lui, même si Kristoffersen est de nationalité norvégienne, le Scandinave assure avoir l'impression de skier chez lui. "Je me réjouis à la perspective de Schladming. J'habite à Salzbourg, c'est presque comme une course à domicile", a-t-il lancé en forme de défi à Hirscher l'Autrichien. Il faut dire que sur la Planai, Kristoffersen a souvent pris le dessus, en s'imposant en 2017, 2016 et surtout en 2014 pour son premier succès chez les grands avant Sotchi, à chaque fois devant son rival autrichien.

De son côté, Hirscher a remporté une fois le nocturne en 2012, plus un succès en géant lors des finales de la Coupe du monde la même année, qui lui avaient offert son premier gros globe de cristal. Depuis, le Salzbourgeois, désormais sextuple vainqueur de la Coupe du monde, un sommet dans le genre, n'a plus lâché le trophée. Au-delà du prestige d'un succès dans "La Mecque" du slalom, pour le dernier rendez-vous avant la Corée du Sud, les deux se livrent une bataille pour le classement général, Hirscher comptant une confortable avance de 154 points sur Kristoffersen.

"Je ne regarde pas pour le moment la situation au niveau des points", a estimé Hirscher. "Lui (Kristoffersen) voudrait que ce soit le cas", a-t-il ajouté, précisant qu'il ne s'élançait pas pour cumuler les points, mais bien pour aller chercher des victoires. Pour arbitrer le match entre les deux skieurs, un autre Autrichien pourrait venir jouer les trouble-fête: Michael Matt, frère du champion olympique en titre et retraité Mario Matt, était le seul à réussir à suivre la cadence infernale de Kristoffersen en première manche à Kitzbühel (+ 00"10) avant d'enfourcher en seconde.

0
0