"Ce n'est pas la France, mais c'était un peu comme si on courait à la maison". Chez le voisin andorran, Tessa Worley s'est sentie comme chez elle ce dimanche. Poussée par une impressionnante foule grimée bleu-blanc-rouge, scandant avec euphorie son prénom dans l'aire d'arrivée, la Française a démontré qu'elle était bien la meilleure géantiste de la planète en 2012.

Après Kranjska Gora le 21 janvier dernier, c'est Soldeu qui est tombé dans l'escarcelle de la skieuse d'Annemasse. "J'étais vraiment contente de gagner, surtout devant tout ce public", a ajouté la Bornandine, ravie d'avoir pu triompher devant ses parents qui avaient fait le déplacement. "C'était vraiment génial d'avoir tous ces enfants en bas de la piste. Skier dans de telles conditions est vraiment plaisant. L'endroit est magnifique. J'étais ravie d'avoir pu partager cette belle victoire avec eux", a ajouté la médaillée de bronze des derniers Mondiaux.

Soldeu
Worley était bien la meilleure
12/02/2012 À 12:30

"On verra bien en mars..."

Après avoir dominé le tracé matinal, Worley a résisté au retour de Tina Maze, deuxième temps du second passage et plus que jamais dauphine de Lindsey Vonn au classement général. Sans trop se poser de questions, à vrai dire. "Bien qu'en tête de la première manche, j'ai voulu skier la seconde comme s'il fallait aller chercher quelque chose pour ne céder du temps à quiconque", a commenté la Bornandine. La recette avait déjà fonctionné à Are, le 12 décembre 2009 et à Semmering, le 28 décembre 2010. Déjà aux commandes à mi-parcours, la Française n'avait rien lâché en seconde manche et s'était imposée à chaque fois.

Ces 100 nouveaux points glanés de haute lutte vont lui permettre d'enfiler le dossard rouge à Ofterschwang, le 3 mars prochain. Une première cet hiver. Mais reléguée à 20 points de la Française, Viktoria Rebensburg, qui est sortie précocement ce dimanche, n'a pas abandonné l'idée de conserver son petit globe. La saison dernière, l'Allemande avait fini en boulet de canon. Grâce à deux victoires de rang, à Zwiesel et Spindleruv Mlyn, la championne olympique de Whistler avait mis au pas la Française juste avant le géant (annulé) des finales de Lenzerheide.

Crédit: dpa

Avec désormais sept victoires à son actif, Worley évite donc de tirer des plans sur une comète qui, qu'on en dise, scintille un peu plus aujourd'hui : "Je suis très contente d'avoir le dossard rouge de leader, mais il reste encore pas mal de courses. On verra bien en mars qui est en rouge." Il faut remonter à mars 1993 pour retrouver une Française se parer de cristal en géant à la fin de la saison. Cette année-là, Carole Merle avait décroché son sixième et dernier petit globe. Tessa Worley avait trois ans et demi et vivait encore en Nouvelle-Zélande. Une autre époque.

SUIVEZ LA COUPE DU MONDE DE SKI ALPIN EN DIRECT et EN VIDEO SUR EUROSPORT PLAYER !

Soldeu
Le géant reporté à Ofterschwang
19/02/2012 À 08:35