Reuters

Rolland, le coup dur

Rolland, le coup dur
Par Eurosport

Le 18/02/2010 à 12:08Mis à jour

Marion Rolland, tombée mercredi quelques secondes après s'être élancée pour la descente féminine des JO, souffre d'une rupture du ligament croisé du genou gauche. Pour la Française, les Jeux Olympiques mais aussi sa saison sont déjà terminés.

Eurosport Player: Regardez toute la saison en LIVE

Voir sur Eurosport

L'image va sans doute faire le tour du monde. A peine sortie du portillon de départ, Marion Rolland s'est effondrée sur le flanc. Passée la stupeur, le bilan est tombé : la skieuse des Deux-Alpes souffre d'une rupture du ligament croisé du genou gauche. Pour elle, la saison est terminée. Selon l'encadrement français, elle aurait commis une faute de carre au départ, qui a précipité sa chute et la blessure. "Elle fait une première faute de quart, elle sent qu’elle a peu de chances de se récupérer et puis elle ressent une douleur au genou. Pour l’instant, elle n’explique pas vraiment sa chute. C’est un peu confus, elle a du mal à savoir quand la blessure s’est produite", relate Jean-Philippe Vuillet, le directeur de l'équipe de France féminine. La Française avait déjà subi une blessure identique au même genou il y a deux ans.

Dans le camp français, la surprise est de taille, d'autant plus que la chute n'était pas vraiment spectaculaire. "Ce qui est paradoxal, c'est que la descente a été marquée par de grosses chutes sans graves conséquences. Et la chute de Marion, qui paraissait la plus bénigne, est celle qui, au final, a le plus de conséquences", a déclaré Yves Dimier, directeur technique du ski alpin français. Pour Marion Rolland, qui disputait ses premiers Jeux Olympiques, la pilule doit forcement être difficile à avaler.

Lors de la même descente, la Suissesse Dominique Gisin et la Roumaine Edith Miklos se sont également blessées alors qu'Anja Pärson a signé un vol-plané impressionnant. La Suédoise, qui est tombée sur le dos après un saut dans les airs de 60 m, souffre de contusions sur la jambe gauche et sur la cuisse. Elle décidera jeudi matin de sa participation au super-combiné, dont elle est une des favorites. Dominique Gisin a elle aussi manqué la réception du saut final. En retombant sur la piste, elle est partie allongée en glissade sur la neige, puis s'est envolée, propulsée dos à l'envers par un petit talus de neige sur le côté. "Elle a une commotion cérébrale, et des bleus de la tête aux pieds", a déclaré l'entraîneur de l'équipe féminine suisse, Elle ne participera pas au super-combiné...

0
0