Agé de 34 ans, l'ancien champion olympique comparaissait dans le cadre d'une procédure de plaider coupable devant le tribunal d'Oslo après avoir été contrôlé le 13 août près d'Oslo roulant à 168 km/heure au volant de sa Jaguar sur une route limitée à 110 km/h. Plus de six grammes de cocaïne et 0,6 gramme d'amphétamines avaient ensuite été retrouvés à son domicile lors d'une perquisition menée par la police qui le soupçonnait - à tort - de conduire sous influence.

Lors d'une procédure accélérée de plaider coupable lundi, Petter Northug a reconnu avoir dépassé, à quatre reprises, les 200 km/h sur ce même tronçon d'autoroute, tout en se filmant. "Il ne fait aucun doute qu'avec sa vitesse excessive, ses dépassements (de véhicules) et son utilisation d'un téléphone portable, il s'est exposé, lui et les autres usagers de la route, à un danger significatif et inutile d'être blessé ou tué", a estimé le juge Ole Kristen Øverberg, dans son verdict.

Lahti
Le coup de sang de Bolshunov signalé à la police
25/01/2021 À 15:21

Petter Northug condamné lundi 21 décembre par la justice norvégienne.

Crédit: Getty Images

Le juge a retenu comme facteurs aggravants le fait que Northug ait, par vidéo interposée, partagé ses excès de vitesse avec des amis au risque, selon le magistrat, de les encourager à l'imiter, ainsi que le fait qu'il ait déjà été condamné pour de graves violations des réglementations routières dans le passé. En 2014, Northug avait provoqué un accident, en état d'ébriété, qui lui avait notamment valu une peine de 50 jours de prison ferme, finalement effectuée avec un bracelet électronique.

Le verdict prononcé lundi devrait cette fois-ci l'envoyer derrière les barreaux, le plafond pour des aménagements étant normalement de six mois en Norvège. Son avocat, Halvard Helle, qui avait précisément plaidé pour une peine maximale de six mois, a indiqué qu'il ne ferait pas appel. La police, qui tenait le rôle d'accusateur dans ce dossier, réclamait de son côté huit mois fermes. Conformément aux demandes de la police, le juge a également prononcé une suspension à vie du permis de conduire, qui équivaut en pratique à une suspension d'au moins cinq ans.

Un grave problème d'alcool, de stupéfiants et de médicaments

Le 21 août, huit jours après le début de ses nouveaux déboires avec la police, Northug avait convoqué une conférence de presse au cours de laquelle il avait reconnu avoir "un grave problème d'alcool, de stupéfiants et de médicaments". Le Norvégien a remporté quatre médailles olympiques, dont deux en or au cours de sa carrière marquée par de multiples controverses avec ses adversaires et coéquipiers.

Lahti
L'incroyable craquage de Bolshunov à l'arrivée du sprint final
24/01/2021 À 12:53
Lahti
Coup de bâton et plaquage de son adversaire : le craquage complet de Bolshunov !
24/01/2021 À 11:45