Chose promise, chose due. Voici quelques semaines et devant la naissance d'une mini-polémique, la Fédération internationale de tennis (ITF) avait indiqué qu'elle mettrait la main à la poche pour aider aussi les joueuses et joueurs compris entre la 501e et la 700e places mondiales en simple. En plus de sa participation au fonds d'urgence pour le top 500 avec l'ATP, la WTA et les tournois du Grand Chelem, l'instance a donc détaillé son plan mercredi, précisant avoir débloqué un fonds de 350 000 dollars (308 000 euros environ) à cet effet.

Roland-Garros
Verdasco veut être indemnisé par Roland-Garros pour son exclusion
IL Y A 10 HEURES

Les joueuses et les joueurs classés de la 501e à la 600e places mondiales bénéficieront ainsi d'une subvention de 1000 dollars (880 euros) s'ils ont joué un minimum de 15 tournois dans les 12 mois précédant l'arrêt du circuit. Entre les 601e et 700e rangs, la bourse allouée sera de 750 dollars (660 euros), les spécialistes du double entre la 176e et la 300e places mondiales disposeront de la même somme. A noter qu'aucun joueur ou joueuse récemment retraité(e) ou sous le coup d'une suspension n'y aura droit.

"L'ITF est déterminée à aider autant d'acteurs du jeu que possible face à cette crise et à cette pandémie. Nous ne disposons pas de ressources illimitées, donc nous avons concentré nos efforts sur celles et ceux qui en ont le plus besoin", a considéré David Haggerty dans un communiqué. En tout, la Fédération internationale aura donc déboursé 2,6 millions de dollars (près 2,3 millions d'euros) dont 1,5 million à destination des fédérations nationales.

Tennis
Roland-Garros - Gasquet : "À court de tennis"
IL Y A 10 HEURES
Roland-Garros
Le programme de mercredi : Serena en entrée, Nadal en plat de résistance et Herbert en dessert
IL Y A 10 HEURES