Eurosport

Garcia-Lopez résiste au siège de Nadal

Garcia-Lopez résiste au siège de Nadal
Par Eurosport

Le 02/10/2010 à 12:22Mis à jour Le 02/10/2010 à 16:30

En sauvant 24 balles de break sur 26, Guillermo Garcia-Lopez a réussi un premier exploit, le second c'est qu'il a sorti Rafael Nadal 2-6, 7-6, 6-3, en demi-finale à Bangkok! Ce qui est encore plus incroyable, c'est que Guillermo n'a réussi qu'un seul break sur une seule balle de break du match.

ATP BANGKOK - Demi-finales :

Guillermo Garcia-Lopez (ESP) bat Rafael Nadal (ESP, 1) 2-6, 7-6 (7/3), 6-3

C'est exceptionnel. Battre Rafael Nadal bien entendu, battre Rafael Nadal en étant de nationalité espagnole, et enfin battre Rafael Nadal en sauvant 24 balles de break (sur 26) et en ne réussisant qu'un seul break sur la seule balle de break du match. Le tout en trois sets... Ce qui vient de réaliser Guillermo Garcia-Lopez, 27 ans, 53e joueur mondial, vainqueur aux tours précédents face à Michael Berrer (6-4, 7-6), Florent Serra (7-5, 6-7, 7-5) et surtout Ernests Gulbis (7-6, 4-6, 6-3) est donc faramineux.

"C'est une défaite difficile à encaisser", a déclaré l'Espagnol, qui avait qualifié de "grand défi" sa confrontation avec Garcia-Lopez après sa victoire facile la veille contre le Kazakh Mikhail Kukushkin. "J'avais la chance de pouvoir aller en finale et peut-être de gagner un autre titre (...). J'ai été incapable de saisir ma chance. Quand vous avez 26 balles de break vous devez en convertir plus", a regretté l'Espagnol, tenant de trois des quatre titres du Grand Chelem. Concédant que son adversaire "a mieux joué" que lui, Nadal va continuer sa tournée asiatique à Tokyo la semaine prochaine pour tenter de décrocher un 7e titre cette saison après Wimbledon, Roland Garros l'US Open, Madrid, Rome et Monte Carlo.

Eurosport

Garcia-Lopez, qui pointe au 53e rang mondial, essayera d'inscrire un deuxième tournoi ATP à son palmarès après celui de Kitzbühel, en Autriche, en 2009. "Encore sous le choc" de sa victoire, Garcia-Lopez devra se reconcentrer pour affronter dimanche en finale le Finlandais Jarkko Nieminen, facile vainqueur de l'Allemand Benjamin Becker 6-3, 6-2. Le Finlandais, 60e mondial, vainqueur d'un seul tournoi dans sa carrière (Auckland, 2006) pour huit finales disputées, a fait remarquer, après sa qualification, "n'avoir perdu aucun set de la semaine".

Jarkko Nieminen (FIN) bat Benjamin Becker (GER) 6-3, 6-2

0
0