Et 1, et 2, et 3 défaites en autant de matches pour Stefanos Tsitsipas face à Carlos Alcaraz. Après leur duel dantesque à l’US Open 2021, puis la victoire franche de l’Espagnol à Miami il y a quelques semaines, Alcaraz a cette fois eu besoin de trois sets pour se défaite du Grec, mais c’est bien lui qui a joué à se faire peur dans un match qu’il a très souvent survolé (6-4, 5-7, 6-2). Sa victoire, acquise en 2h11, lui permet d’accéder pour la première fois en demi-finale à Barcelone, où il retrouvera l’Australien Alex De Minaur.
Le film du match
Alcaraz retrouve les hautes altitudes. Battu d’entrée à Monte Carlo, l’Espagnol s’est approché d’un premier titre en Catalogne, en livrant, hormis un gros trou d’air dans le deuxième set, un récital face au numéro 5 qu’il aime décidément contrarier. Devant un public acquis à sa cause, il a fait durer, bien malgré lui, le plaisir d’une partie qu’il aurait pu conclure à la vitesse de l’éclair. Dans un premier set où les serveurs ont d’abord fait la loi, c’est bien lui qui a accéléré le premier, pour punir et breaker à 4-4 un Tsitsipas d’abord remarquablement taiseux, au vu du déroulement du match.
ATP Montreal
Si, si, Tsitsipas a bien perdu ce point (et le match)
11/08/2022 À 06:46

Un second set à sens unique, puis Alcaraz a craqué

Très facilement, sur sa mise en jeu, il a empoché la première manche, notamment en poursuivant son festival d’amortis tous délicieux. Puis il a démarré une hallucinante séquence, où il a fait passer son ainé de cinq ans pour un enfant, enchaînant les frappes merveilleuses, breakant pour mener 2-1, avant de prendre un second break d’avance face à un adversaire sans voix, et sans moyen de contrecarrer la maestria du protégé de Juan Carlos Ferrero. Qui, inexplicablement, s’est tiré une balle dans le pied tout seul.
Alors que rien ne semblait pouvoir le contrarier à 4-1, il a commencé à enchaîner les erreurs, et vu son adversaire revenir progressivement au score. Une offrande pour Tsitsipas, qui a serré le jeu, s’est montré plus solide et est finalement revenu du diable Vauvert. Retrouvant par séquence son revers tranchant, il a pris une dernière fois le service de son adversaire pour s’offrir un troisième set. Où il n’a pas réussi à exister.
Il a enfin lâché sa frustration, en s’en prenant notamment à l’arbitre, alors qu’Alcaraz, de nouveau écœurant, a remis le pied sur l’accélérateur pour confirmer, cette fois, le double-break et mener 4-0. Sur le court au nom de son illustre compatriote aux 21 Grands Chelems, il a fait toutefois trembler le public en concédant deux balles de débreak à 4-1. Sauf que cette fois, le joueur de 18 ans a tenu bon avant de finir le travail, devant un public ravi, qui a chanté à sa gloire. Désormais assuré d’entrer dans le top 10, il va aussi tenter d’obtenir un troisième titre, déjà, cette saison. Il faudra tout même passer l’obstacle australien qui l’attend en demie.
ATP Montreal
Smashs, volées, Alcaraz au sol : l'échange spectaculaire entre Paul et Alcaraz à Montréal
10/08/2022 À 17:05
ATP Umag
Sinner frustre Alcaraz et triomphe en Croatie
31/07/2022 À 18:07