Ça commence fort... Dès cette première semaine de compétition en 2017, Andy Murray et Novak Djokovic ont lancé ce qui pourrait bien à nouveau s'avérer comme le duel majeur de cette saison. Dès cette finale de Doha, la barre a été placée très haut par les deux meilleurs joueurs du monde. Tenant du titre, Nole a conservé son bien, au terme d'une rencontre d'une intensité assez bluffante si tôt dans la saison. Vainqueur en trois manches et près de trois heures (6-3, 5-7, 6-4), le Serbe envoie un petit message à son grand rival britannique à une semaine de l'Open d'Australie : sans être parfait, loin de là, il a retrouvé de l'appétit.
Après avoir terminé l'année 2016 par une défaite sur Andy Murray en finale du Masters de Londres et des doutes sur son jeu, Novak Djokovic a remis les pendules à l'heure dès le début de cette nouvelle saison avec une victoire sur son rival britannique au terme d'une magnifique finale. Dès le début, on a senti un Djokovic appliqué et agressif, désireux de venir vers l'avant pour faire mal à l'Ecossais.
C'est bien le numéro deux mondial qui, logiquement, a réalisé le premier break du match à 4-3 en sa faveur pour prendre les devants face à un Murray hésitant et trop loin de sa ligne de fond de court. Le Djoker s'est même permis de conclure la première manche sur un coup droit long ligne laser et un "Come On" retentissant.
Roland-Garros
Vite fait, bien fait : Djokovic se balade et s'offre un choc contre Schwartzman
HIER À 15:05

Fin de série pour Murray

Andy Murray a tenté de réagir en se procurant des balles de break au début du deuxième set mais, à 3-3, le numéro un mondial a réalisé un très mauvais jeu avec deux fautes directes et une double faute pour donner le break à Djokovic. On croyait alors le match plié mais c'est à ce moment-là que la finale s'est emballée. Le Britannique a sauvé trois balles de match à 5-4 avant de débreaker avec un coup droit décroisé superbe pour relancer la partie.

Un revers trop long, une raquette cassée et un avertissement : Djokovic a fait la totale

La tête sous l'eau, Djokovic a passé ses nerfs sur sa raquette, fracassée à 5-5 et 40-30 pour Murray. Carlos Bernardes lui a alors donné une deuxième pénalité synonyme de perte de point et de jeu perdu. Il n'en fallait pas plus au Serbe pour sortir du match et concéder dans la foulée un nouveau break synonyme d'égalisation à un set partout pour Murray. Le dernier set a été de toute beauté avec des points digne d'une finale de Grand Chelem.
Andy Murray a fini par craquer une nouvelle fois sur son service pour se faire breaker blanc dans le septième jeu. Il n'allait pas s'en relever pas et Novak Djokovic a pu et su conclure, cette fois, sur un dernier coup droit long ligne de mutant. C'est le 67e titre de la carrière du Serbe, le deuxième consécutif à Doha. Avec cette victoire, il met fin à une série de 28 victoires consécutives d'Andy Murray. Une finale incroyable et déjà un niveau de jeu impressionnant montré par les deux hommes. On en redemande à l'Open d'Australie.
Roland-Garros
Djoko, tout en contrôle
25/05/2022 À 16:37
Wimbledon
Djokovic soutient la décision de l'ATP : "Quand on fait une erreur, il y a des conséquences"
23/05/2022 À 22:38