Il a payé cher une légère déconcentration. Pour son grand retour à la compétition sur terre battue à Genève, Roger Federer a échoué d'entrée. Deux mois et demi après sa défaite en quarts de finale de Doha, le Bâlois s'est heurté mardi à Pablo Andujar, 75e joueur mondial, en trois sets (6-4, 4-6, 6-4) et 1h52 de jeu au 2e tour de l'ATP 250 suisse. La déception sera assurément là sur le plan du résultat brut pour le numéro 8 mondial, d'autant qu'il a eu le match en main, menant d'un break dans le troisième set. Mais son adversaire espagnol a eu le mérite de ne jamais lâcher prise et de se montrer agressif dans le "money time" pour aller chercher la victoire la plus prestigieuse de sa carrière.
Tokyo 2020 messieurs
Humbert - Andujar EN DIRECT VIDEO
24/07/2021 À 05:40
Andujar peut être d'autant plus fier de sa performance qu'il ne l'a pas réussie face à un Federer diminué, loin de là. Sur le plan physique et dans la vitesse de ses déplacements, le Suisse a même plutôt rassuré. Les fulgurances étaient aussi là en coup droit comme en revers. Mais l'Espagnol, dans la foulée de sa victoire déjà probante face à Jordan Thompson lundi (6-0, 6-4), s'est montré extrêmement solide en fond de court et n'a jamais baissé d'un niveau moyen apte à exploiter les éventuelles errances adverses.

Federer a rassuré malgré tout

L'Espagnol a ainsi remporté le premier set sur la première occasion de break du match dans le 10e jeu. Moins habitué à gérer ce type de moment chaud, Federer a décentré son coup droit à ce moment-là. Malgré ce retard à l'allumage, il ne s'est pas affolé, prenant plus de recul à la relance pour se donner plus de temps. Plus patient, le Suisse a breaké à son tour pour la première fois dans le 3e jeu de la deuxième manche. Dès lors, plus relâché il a haussé le ton, ses frappes ont été plus sèches et nettes et ses variations lui ont permis de dominer clairement.
De plus en plus en confiance, Federer a semblé sceller sa victoire d'un break magnifique en début de troisième acte. Après une grosse défense, il a attiré Andujar au filet d'un slice de revers court caractéristique, avant de conclure d'un amour de coup de patte en passing de coup droit croisé. La route vers la victoire était toute tracée. Mais à 4-3, une panne de premières balles et l'agressivité de l'Espagnol en retour ont fait tourner une dernière fois la partie. Andujar a ainsi remporté les quatre derniers jeux, profitant de la baisse d'un Federer sans doute rattrapé par la tension au moment de conclure.
Le Bâlois de 39 ans se présentera donc vraisemblablement à Roland-Garros sans la moindre victoire sur terre battue. De son propre aveu, il n'y sera d'ailleurs pas candidat à la victoire mais tentera d'y jouer plus de matches pour se préparer pour le gazon. Sûrement déçu de ne pas pouvoir aller plus loin devant son public, il trouvera certainement de quoi rester positif dans ce qu'il a montré sur le court, aussi bien techniquement que physiquement. Le concept ne plaira peut-être pas à un champion de son envergure, mais on pourrait qualifier cette défaite... d'encourageante, malgré tout.
Wimbledon
Federer, les 4 chiffres à retenir d'une défaite marquante
07/07/2021 À 18:41
Wimbledon
Trois sets et une bulle : la petite porte pour Federer
07/07/2021 À 17:12