dpa

Hewitt, juste un exploit

Hewitt, juste un exploit
Par Eurosport

Le 13/06/2010 à 13:11Mis à jour Le 14/06/2010 à 14:59

Lleyton Hewitt a réussi un authentique exploit à Halle. L'Australien, opéré deux fois de la hanche, a battu Roger Federer 3-6 7-6 6-4 en finale. C'est son 28e titre ATP, sa première victoire sur Federer depuis 2003, soit la fin d'une série de 15 défaites consécutives face au Suisse.

ATP HALLE - FINALE

Lleyton Hewitt (AUS, 8) bat Roger Federer (SUI, 1) 3-6, 7-6 (7/4), 6-4

Lleyton Hewitt est un monstre du tennis de ce début de XXIe siècle. Non pas parce qu'il est d'une arrogance extrême, ni parce qu'il éructe à chaque point gagné, non tout cela ne fait plus partie du personnage. Non, tout simplement parce que cet ancien numéro 1 mondial, devenu père, et qui a subi deux opérations à la hanche (2009 et 2010), a réussi un retour au sommet impressionnant, couronné ce dimanche par cette victoire sur Roger Federer et un titre à Halle. C'était déjà un exploit de rejouer. Ce 28e titre ATP marquera sa carrière. Pour la première fois depuis 2003 et un match de Coupe Davis, Hewitt a mis fin à une série de 15 défaites consécutives face à Federer. Seuls deux joueurs ont battu Federer sur gazon depuis 2003 : Nadal et Hewitt.

"Je suis à nouveau à 1000% physiquement", disait l'Australien avant la rencontre. Et c'est déjà une grande victoire pour un joueur opéré de la hanche, demandez à Gustavo Kuerten ou David Nalbandian qui ont connu la même infortune. Face à Rafael Nadal à Roland-Garros, cela n'avait pas suffi. Sur gazon, Hewitt a encore son mot à dire. En toute simplicité, fort d'un jeu solide en contre, intraitable en fond de court, il a neutralisé un Federer encore branché sur le courant alternatif parisien. A 63% de premières balles, Roger n'a pas manqué de munitions, mais il n'a eu aucune marge de sécurité. Plus véloce, il a pris l'avantage au premier set mais a toujours été à la portée d'un retour de l'Australien. Hewitt a eu une balle de débreak à 4-3 dans la première manche, mais c'est dès le début du deuxième set qu'il a pris le service du Suisse. Revenu à 2-2, ce dernier n'a plus été en mesure par la suite de bousculer Hewitt sur son engagement. Balayé au jeu décisif où il a été mené 1/6, Federer a trop "arrosé" le court ensuite pour faire la différence.

Fin de séries pour Federer

Roger Federer connaissait la version Happy Days de la loi des séries. Depuis un peu plus de six mois, l'incomparable Suisse découvre les affres de la petite dépression statistique : Nikolay Davydenko avait stoppé la sienne à Londres fin 2009 (12 défaites de suite), Robin Söderling idem à Paris (12 défaites), Lleyton, appliqué, sérieux comme un jeune premier, a pris lui aussi sa chance. A Halle, où Federer n'avait plus perdu depuis 2002, son tennis efficace lui a permis de contenir les fulgurances ponctuelles de Federer. En perte d'autorité, le Suisse s'est incliné sur un coup droit freiné par la bande du filet. Son autorité en prend un nouveau coup. C'est d'ailleurs la première fois depuis 2001 qu'il ne compte qu'un titre à cette période de l'année. Son tennis privé d'impact et de précision l'a porté en finale. Il faudra un peu plus de vie dans ses balles pour briller à Wimbledon.

Lleyton Hewitt, qui n'avait jamais perdu une finale sur gazon, compte désormais 7 titres sur la surface. Il en a gagné tous les tournois majeurs : Wimbledon, Queen's, 's-Hertogenbosch, et Halle... Il vient de faire savoir qu'après son match de très haut niveau perdu l'an dernier à Wimbledon face au "quasi-vainqueur" Andy Roddick, il est prêt à revenir à Londres avec de belles ambitions. "J'ai grandi dans l'ombre des Hewitt et Safin", disait Federer. Lleyton a su prendre de la hauteur pour lui faire un peu d'ombre à Halle.

0
0