Getty Images

Encore bousculé, Federer survit au test Bautista

Encore bousculé, Federer survit au test Bautista

Le 21/06/2019 à 20:13Mis à jour Le 22/06/2019 à 02:51

ATP HALLE – Roger Federer a galéré. Fortement bousculé par Roberto Bautista, vendredi, en quarts de finale, vendredi, le Suisse a dû puiser dans ses ressources pour aller en demi-finale. Vainqueur en trois sets (6-3, 4-6, 6-4), en 1h53, le Bâlois affrontera Pierre-Hugues Herbert pour une place en finale, samedi.

Roger Federer voulait des matches et du tennis avant Wimbledon, il est servi. Après avoir surmonté le test Jo-Wilfried Tsonga jeudi, le numéro 3 mondial a eu, à nouveau, le dernier mot vendredi en quart de finale à Halle face à l’Espagnol Roberto Bautista Agut, à l’issue d’une belle empoignade (6-3, 4-6, 6-4) d’un peu moins de deux heures. Pour la 15e fois de sa carrière, il sera donc au rendez-vous du dernier carré sur le gazon allemand, où l’attend le Français Pierre-Hugues Herbert, vainqueur sur abandon du Croate Borna Coric plus tôt dans la journée.

Roberto Bautista Agut va finir par se demander ce qu’il doit faire pour battre Roger Federer. Comme lors de leurs huit précédents duels, l’Espagnol s’est incliné. Pour se consoler, il pourra toujours se dire qu’il se rapproche du but. Car ce vendredi, il a joué à un niveau remarquable, comparable à celui qu’il affichait à Doha en tout début de saison, et il a vraiment fait douter le "Maestro". Mais comme la veille, ce dernier a trouvé la solution pour se tirer d’affaire au bout du compte. Et il en a serré fort sa raquette de satisfaction.

Vidéo - Face à un Bautista sur un nuage, Federer a galéré pour avoir le dernier mot

03:08

Federer a démarré sur les chapeaux de roue

Federer galère donc, mais il prend ses marques et accumule de la confiance. Il a d’ailleurs bien mieux démarré sa partie que lors de ses deux premiers tours. Fraîchement rasé, il a semblé voler sur le court dans le premier set, comme souvent sur gazon lorsqu’il maîtrise son sujet. D’entrée, il a breaké blanc son adversaire en le martyrisant à coups de changements de rythme et de direction à l’échange. Très en jambes, il s’est même permis de reprendre le service adverse pour s'emparer logiquement des commandes (6-3).

Pourtant, Bautista Agut ne jouait pas mal, loin de là. Très avare en fautes directes, l’Espagnol n’a pas renoncé. Dès l’entame du deuxième acte, il a fait travailler Federer à l’échange, trouvant de plus en plus de longueur de balle. Et après s’être accroché comme un mort de faim pendant 9 minutes sur un jeu de service du Suisse, il a fini par obtenir un break qui a modifié la physionomie de la partie (6-3, 1-2).

Etonnant, Bautista Agut a fini par craquer

Frustré par ce retournement de situation inattendu, le Bâlois n’a plus réussi à embêter Bautista Agut sur ses engagements, et c’est logiquement que celui-ci est revenu à une manche partout (6-3, 4-6). Totalement relancé, le 20e joueur mondial a mis une grande pression sur Federer d’entrée de troisième acte, obtenant une balle de break écartée d’un coup droit sur la ligne par son adversaire. Puis, les débats se sont rééquilibrés et c’est le numéro 3 mondial qui a raté le coche à 1-0, puis 4-3 en sa faveur.

Et alors qu’on imaginait bien les deux hommes embarqués dans un tie-break irrespirable, Bautista Agut a fini par craquer. Federer a retourné systématiquement ses services à 5-4 et l’Espagnol a enchaîné quatre fautes directes pour s’incliner. Une fin décevante pour un match de très haut niveau. Avant de jouer Wimbledon aux côtés d’Andy Murray, Pierre-Hugues Herbert défiera donc une autre légende à Halle.

Roger Federer lors de son match face à Roberto Bautista à Halle
Pariez sur le Tennis avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0