Imago

Un thriller et une bonne victoire pour Moutet

Un thriller et une bonne victoire pour Moutet
Par Eurosport

Le 21/05/2019 à 13:24Mis à jour Le 21/05/2019 à 16:08

ATP LYON - Voilà une bonne victoire pour Corentin Moutet. Le jeune Français de 20 ans a écarté au premier tour le grand serveur américain Reilly Opelka après une fin de match étouffante. Moutet a sauvé deux balles de match avant de s'imposer sur sa... 5e opportunité de conclure (6-3, 2-6, 7-6).

Corentin Moutet s'est tout doucement reconstruit un début de confiance ces dernières semaines sur les challengers, la deuxième division du circuit ATP. Avec une demi-finale à Tallahasse, en Floride, fin avril, et une finale en Ouzbékistan le week-end dernier, il avait engrangé des victoires et des points. Mais son succès sur Reilly Opelka (6-3, 2-6, 7-6), mardi, à Lyon, est d'un autre calibre. En termes de classement, c'est tout simplement la plus importante de sa carrière, l'Américain pointant au 58e rang à l'ATP.

Le jeune Français de 20 ans a pourtant joué avec ses nerfs. Vainqueur du premier set, il a ensuite vu le match lui échapper progressivement et lorsque Opelka a breaké dans la dernière manche, l'affaire semblait bien mal embarquée. Mais si Moutet a eu un grand mérite mardi, c'est de ne jamais avoir lâché ce match. Il s'est constamment encouragé, cherchant du regard l'approbation de son entraîneur, Emmanuel Planque, l'ancien coach de Lucas Pouille.

Opelka a cru avoir gagné...

Une fois revenu à hauteur dans ce dernier acte, Corentin Moutet a joué à quitte ou double dans un tie-break aussi décisif qu'interminable. Il a d'abord écarté deux balles de match à 6-4. Sur la première, Opelka a même cru avoir gagné le match. Sur le retour du Français, la balle a été annoncée faute mais l'arbitre, en checkant la marque, a estimé qu'elle était bonne, provoquant la colère d'un Opelka déjà parti au filet pour serrer la main de son adversaire.

Moutet a ensuite manqué à son tour quatre balles de match, à 7-6, 8-7, 9-8 et 10-9, dont deux sur sa mise en jeu où son coup droit, trop retenu, l'a lâché à deux reprises. Heureusement, sa cinquième chance, à 11-10, a été la bonne. Opelka l'a alors, il est vrai, bien aidé en commettant une double faute fatale. Même s'il n'est pas un joueur de terre battue, l'Américain constituait un gros morceau pour le Tricolore, toujours en phase de (re)construction.

Redescendu dans la hiérarchie en ce début d'année (il était au-delà de la 150e place mi-janvier après avoir figuré au 105e rang en septembre 2018), Moutet va à nouveau se rapprocher du Top 100. Il aura 45 points à défendre à Roland-Garros, où il avait franchi le premier tour l'an passé et pourrait donc à nouveau reculer à court terme, mais il semble sur la bonne voie, notamment dans l'attitude. A Lyon, sa route a toutefois de bonnes chances de s'arrêter là : il affrontera Roberto Bautista Agut, tête de série numéro 2, pour une place en quarts de finale. L'Espagnol constitue un gros morceau. Mais ce ne peut être qu'un bon match à jouer pour Corentin Moutet, qui n'aura rien à perdre et, a minima, peut engranger des informations et de l'expérience.

Ca passe aussi pour Paire

Benoît Paire s'est lui aussi qualifié pour le deuxième tour du tournoi mardi, en battant l'Américain McKenzie McDonald en trois sets, malgré un début de match compliqué (3-6, 7-6 (5), 6-1). Au prochain tour, il affrontera l'Uruguayen Pablo Cuevas, vainqueur du Polonais Hubert Hurkacz (6-4, 6-4) pour une place en quarts de finale.

Pariez sur le Tennis avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0