Imago

Davydenko dans le viseur de l'ATP

Davydenko dans le viseur de l'ATP
Par Eurosport

Le 26/10/2007 à 11:21Mis à jour

Nikolay Davydenko a reçu un avertissement pour "manque de combativité" lors de sa défaite au 2e tour face au Croate Marin Cilic. Cela lui a ensuite valu une amende de 2000$. Le Russe est déjà dans le viseur de l'ATP après un match suspect face à l'Argenti

ATP SAINT-PETERSBOURG

Alors qu'il est suspecté dans une affaire de paris truqués, Nikolay Davydenko s'est incliné de manière douteuse face au Croate Marin Cilic au 2e tour du tournoi de Saint-Pétersbourg, recevant un avertissement "pour manque de combativité" de la part de l'arbitre.

Tête de série numéro un du tournoi, Nikolay Davydenko avait plutôt bien entamé son parcours à Saint-Pétersbourg en balayant l'Italien Filipo Volandri 6-1, 6-1 au 1er tour. Mais les circonstances de sa défaite face au Croate Marin Cilic (1-6, 7-5, 6-1) n'ont pas fini d'alimenter les coulisses du circuit. Alors qu'il remportait facilement la première manche (6-1), Davydenko balbutiait son tennis et commettait de (trop) nombreuses erreurs. Sa défaite était ponctuée de dix doubles fautes dans les deux derniers sets, indigne du niveau d'un N.4 mondial. L'arbitre de la rencontre, le Belge Jean Philippe Dercq, lui attribuait un avertissement pour "manque de combativité".

"C'est outrageant"

Son adversaire était forcément tout heureux de l'aubaine. "Je ne sais pas vraiment ce qu'il a essayé de faire. Je pense qu'il a perdu son plan de jeu et j'ai pris avantage de ça", expliquait le Croate de 19 ans. Davydenko était déjà dans le viseur de l'ATP après un match étrange face à l'Argentin Martin Vassallo Arguello lors du tournoi de Sopot. Le Russe a abandonné alors que le score était de 2-6, 6-3, 2-1, invoquant une blessure au pied. A l'occasion de ce match, le montant des paris enregistrés était dix fois supérieur aux sommes habituelles (à hauteur de 7 millions d'euros). Le président de l'ATP, Etienne de Villiers, déclarait que "Davydenko sera interrogé lorsque les enquêteurs penseront que le moment est venu", démontrant au passage la détermination de l'ATP. " Si nous trouvons quiconque, il écopera de la sanction maximale ", rajoutait-il. Trois mois après les faits, les mesures tardent à venir.

En attendant, l'ATP a infligé vendredi une amende de 2000 dollars (1390 EUR) pour son manque de sportivité.

0
0