Eurosport

Federer rattrape encore Sampras

Federer rattrape encore Sampras
Par Eurosport

Le 23/10/2010 à 21:35Mis à jour Le 25/10/2010 à 12:27

Roger Federer a remporté son 64e titre ATP à Stockholm en battant l'Allemand Florian Mayer, 47e au classement ATP, en finale (6-4, 6-3). Le Suisse, 4e joueur le plus titré de l'histoire ex aequo avec Sampras, décroche son 3e trophée de la saison après l'Open d'Australie et le Masters de Cincinnati.

ATP STOCKHOLM - Finale

Roger Federer (SUI/N.1) bat Florian Mayer (ALL) 6-4, 6-3

Stefan Edberg a-t-il apprécié ? L'idole de Roger Federer, avec qui le Suisse a échangé des balles cette semaine à Stockholm, a vu le N.2 mondial remporter le tournoi suédois pour la première fois de sa carrière. Comme l'ancien N.1 mondial l'avait fait à deux reprises en 1986 et 1987. Face à Florian Mayer, 47e mondial à la recherche de son premier titre ATP, le Suisse a mis deux heures pour s'attribuer son 64e titre ATP en carrière. Une nouvelle étape dans le vie du tennisman-record qu'est Federer, celui-ci devenant le 4e joueur de l'histoire du tennis le plus titré, rejoignant ainsi Pete Sampras (64 également), après l'avoir dépassé en terme de nombre de titres remportés en Grand Chelem (16 contre 14). Néanmoins, il reste encore derrière trois autres pointures : John McEnroe (77), Ivan Lendl (94) et Jimmy Connors (109).

Le Suisse a mis du temps pour entrer dans sa 92e finale ATP face Mayer, tombeur de Söderling et Nieminen auparavant. Après avoir manqué trois balles de break sur la première mise en jeu adverse, c'est Federer qui concédait son service en premier, avant de s'adjuger par trois fois celui de son adversaire sur les 4 occasions qui suivirent, malgré les 77% de premières balles de Mayer (contre 61% pour l'Helvète). Venu en Suède par amitié pour les organisateurs, les anciens joueurs Thomas Johansson et Jonas Björkman, le Suisse n'a donc pas fait le voyage pour rien, Federer remportant au passage un trophée dans un 18e pays différent. "Ce succès a une signification particulière pour moi, a déclaré le N.2 mondial après son match. Il me restera à l'esprit sans doute plus pas mal de temps que d'autres."

Il a été récompensé au terme d'un parcours sur mesure où la seule vraie alerte est venu en quarts de finale face à son compatriote Stanislas Wawrinka contre qui il a perdu le premier set 6-2. Pour le reste ça a été une promenade relativement tranquille, y compris lors de sa 92e finale face à Mayer, 47e mondial, dont c'était seulement la troisième, pour trois défaites. Son 64e titre ne lui rapportera que 250 points ATP, trop peu pour espérer Nadal à la première place mondiale cette saison, l'Espagnol ayant déjà assuré son rang depuis sa victoire à l'US Open. Mais le Suisse, fort de sa 52e victoire cette année, ne boudera pas son plaisir de se rapprocher de son total de trophées récoltés lors des deux dernières saisons (4). Il lui reste trois rendez-vous pour faire aussi bien : Bâle, Paris et la Masters Cup à Londres.

0
0