Gasquet s'effondre

Gasquet s'effondre
Par Eurosport

Le 07/10/2007 à 08:34Mis à jour

Richard Gasquet s'est sèchement incliné (6-1, 6-2) devant l'Espagnol David Ferrer en finale à Tokyo. Le Français laisse filer de précieux points pour le Masters.

ATP TOKYO - FINALE

David Ferrer (ESP/N.1) bat Richard Gasquet (FRA/N.3) 6-1, 6-2

Le Français Richard Gasquet, tête de série N.3, n'a rien pu faire face à l'Espagnol David Ferrer (N.1), qui a remporté facilement en deux sets 6-1, 6-2, la finale du tournoi de tennis de Tokyo dimanche. Le Français de 21 ans a admis après la rencontre être fatigué après son succès de la semaine dernière à Bombay et ses cinq matches à Tokyo. "Si vous n'êtes pas au mieux physiquement, c'est difficile de battre Ferrer", a-t-il assuré. Mené 4-0 dans le premier set, puis 3-0 dans la seconde manche, le Biterrois n'a jamais semblé en mesure de contrarier son adversaire durant les 53 minutes de match.

Avec cette victoire, Ferrer devient le deuxième Espagnol à remporter le tournoi de Tokyo, après Manuel Orantes en 1977. " C'est une sensation incroyable. C'est la première fois que je gagne à Tokyo, sur surface dure. C'est incroyable. C'est le plus beau moment de ma carrière", a déclaré l'Espagnol, N.8 mondial depuis sa demi-finale à l'US Open, à l'issue de la rencontre. Selon l'Espagnol, c'est le faible pourcentage de première balle de Gasquet qui lui a permis de convertir cinq de ses huit balles de break.

"Richard a commis beaucoup d'erreurs sur ses premières balles au cours du premier set. Et vous savez que mon meilleur coup est mon retour", a souligné Ferrer. Grâce à cette place de finaliste, Gasquet, N.14 à la Race (le classement de l'année), se replace dans la course au Masters, tournoi regroupant les 8 meilleurs joueurs de la saison qui se tiendra du 11 au 18 novembre à Shanghai, alors que Ferrer, N.6, est en bonne position pour y prendre part. "Je serai neuvième ou dixième la semaine prochaine", a expliqué le Français. "Mais je devrais bien jouer à Madrid et Paris. C'est très important pour moi. Si j'atteins les demi-finales à Madrid, tout sera possible ", a-t-il poursuivi.

0
0