Getty Images

Monstrueux, Djokovic poursuit sa balade

Monstrueux, Djokovic poursuit sa balade

Le 05/10/2019 à 09:38Mis à jour Le 05/10/2019 à 11:34

ATP TOKYO - Novak Djokovic n'a fait qu'une bouchée de David Goffin en demi-finale du tournoi de Tokyo, samedi. Le Serbe, qui affrontera l'Australien John Millman dimanche, a battu le Belge en deux sets (6-3, 6-4) et jouera donc la cinquième finale de sa saison.

Novak Djokovic poursuit son parcours sans-faute à Tokyo. Le numéro 1 mondial a réalisé une performance proche de la perfection samedi en demi-finale pour se défaire du Belge David Goffin, 15e à l’ATP. Le Serbe a pris la mesure de son adversaire, pourtant accrocheur, en moins d’une heure et demie avec un break dans chaque set (6-3, 6-4). Pour aller chercher un 76e titre en carrière, il sera l’immense favori face à l’Australien John Millman qui a dominé l’Américain Reilly Opelka (6-3, 7-6) plus tôt dans la journée.

Lucas Pouille pourra peut-être se consoler en constatant que David Goffin n’a pas fait beaucoup mieux que lui. Déjà très impressionnant en quart de finale, Novak Djokovic est resté sur sa dynamique dans le dernier carré, accrochant une nouvelle victime à son tableau de chasse. Si le niveau proposé par le Belge était supérieur à celui du Français, cela n’a pas changé grand-chose à l’affaire : quand il joue ainsi, le numéro 1 mondial semble disposer d’une marge considérable sur 99 % des joueurs du circuit.

Vidéo - Indébordable, ultra-précis et solide comme un roc : Djokovic était en mission contre Goffin

02:42

Un départ sur les chapeaux de roue

Et Goffin n’a pas fait exception malgré de belles intentions affichées d’emblée. Avec la volonté de prendre la balle tôt, il a tenté de prendre Djokovic à son propre au jeu dès les premiers échanges. Une tactique audacieuse mais, malheureusement pour lui, rapidement vouée à l’échec. Car de l’autre côté du filet, Djokovic n'a pas tardé à s'organiser et a surpris son adversaire en le contrant dans son replacement en revers long de ligne. Grâce à sa longueur de balle et à sa précision caractéristiques, il est parvenu à faire le break d’entrée, donnant le ton dans cette demi-finale (3-0).

Loin de désarmer, Goffin a même eu une balle de débreak deux jeux plus tard. Mais Djokovic a pu compter sur sa première balle (66 %, 87 % de réussite derrière, 7 aces pour aucune double faute) pour conserver ses distances et virer en tête (6-3). Et le numéro 1 mondial a enfoncé le clou en allant chercher le service adverse d’entrée de deuxième set sur un exploit dont il a le secret : indébordable, il a d’abord ramené un smash avant de se jeter dans une course effrénée vers l’avant et exécuter une remise croisée gagnante sur une amortie adverse.

Novak Djokovic à Tokyo en 2019

Novak Djokovic à Tokyo en 2019Eurosport

Une impression de maîtrise constante

Sur le jeu suivant, Djokovic a fini d’écœurer Goffin en sauvant trois balles de débreak immédiat (6-3, 2-0). Sûrement très frustré par la tournure des événements, le Belge a eu le mérite de ne pas se déconcentrer et de bien mener sa barque au service par la suite pour rester au contact en cas de baisse d’intensité de l’autre côté du filet. Mais le numéro 1 mondial, imperturbable, n’a rien cédé jusqu’à la ligne d’arrivée.

Si Goffin n’a pas eu grand-chose à lui envier d’un point de vue statistique (24 coups gagnants à 23, 18 fautes directes contre 19), le "Djoker" a semblé en contrôle tout le match, exprimant sa rage de vaincre avec parcimonie, notamment lorsqu’il a écarté le spectre d’un éventuel débreak. En finale contre le 80e joueur mondial qui n'a joué qu’une finale (perdue) en carrière, on voit mal comment le titre pourrait lui échapper.

Pariez sur le Tennis avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0