Eurosport

Del Potro, le long chemin

Le long chemin de Del Potro
Par Eurosport

Le 20/02/2012 à 23:43Mis à jour Le 21/02/2012 à 08:38

Si Juan Martin Del Potro a retrouvé un niveau de jeu digne du Top 10 mondial, l'Argentin est encore loin de celui des membres du Top 5. Roger Federer lui a encore démontré qu'il lui restait du travail avant de se refaire une place parmi les meilleurs joueurs du monde.

Depuis le dernier Open d'Australie, Juan Martin Del Potro a retrouvé sa place dans le top 10 mondial. Mais l'Argentin a mesuré l'écart qui le sépare encore du Top 4 qu'il a tutoyé il y a deux ans. Si Viktor Troicki (un seul jeu concédé) et Tomas Berdych (quatre) n'ont pas été un problème sur sa route à Rotterdam, Roger Federer s'est une nouvelle fois montré intraitable avec le géant de Tandil, sèchement battu 6-1, 6-4 en finale (ATP 500, dur indoor) trois semaines après une déroute similaire en quart de finale de l'Open d'Australie.

"J'étais pourtant confiant car j'ai très bien joué cette semaine, mais comme à Melbourne, je n'ai pas réussi à le gêner suffisamment, regrette Del Potro. J'ai eu des balles de break mais je n'ai pas pu saisir mes occasions. Contre Federer, ça ne pardonne pas". Le Suisse a surtout bien mieux servi que lui : avec 79% de réussite derrière sa première balle contre 62% pour l'Argentin (51/47 derrière la seconde), le N.3 mondial a écarté les sept occasions de break que Juan Martin a eues pour tenter de refaire son retard. Et sapé un peu plus le moral d'un Del Potro pourtant sûr de sa force avant ce match. "Au final, il a beaucoup mieux joué que moi car il a été plus confiant et concentré dans les moments importants, a justement estimé Del Potro, je pense que c'était la clé."

A la recherche d'une victoire sur un Top 5

Au-delà de ce revers marquant, Del Potro n'a pas fait le voyage aux Pays-Bas pour rien. Cette finale lui a permis de renforcer sa place dans le Top 10 en se rapprochant de la 9e, encore tenue par le Serbe Janko Tipsarevic, même si l'actuel 11e mondial, l'Espagnol Nicolas Almagro, a fait parler de lui en remportant dimanche le tournoi de Costa do Sauipe (ATP 250, terre battue indoor). Sa force de frappe a complètement désarmé le 7e mondial, Tomas Berdych, qui n'avait pourtant perdu qu'un seul match cette saison. Ce résultat a même marqué son premier succès sur un membre du Top 10 depuis un quart de finale face à Robin Söderling (alors N.5) à Estoril en avril dernier (mise à part sa victoire sur abandon face à Novak Djokovic en demi-finale de Coupe Davis).

Si sa confiance, comme son niveau de jeu, reviennent peu à peu au niveau où ils les a laissés avant sa blessure au poignet, son manque de réussite face aux joueurs du Top 5 reste un frein pour l'Argentin. Il lui manque cette victoire marquante qui lui permettrait de franchir un nouveau cap dans sa remontée fantastique au classement débutée fin 2010. Depuis son retour, il s'est incliné à neuf reprises en onze matches face aux membres du Top 5, seul Robin Söderling ayant été dominé par Del Potro à Miami puis Estoril. Avec quatre défaites face à Rafael Nadal, trois face à Roger Federer et une face à Novak Djokovic et David Ferrer, l'Argentin sait ce qu'il doit accomplir s'il veut refaire partie de ce clan fermé.

Pariez sur le Tennis avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0