Deux de chute pour Carlos Alcaraz, jour de première pour Jannik Sinner. L'affiche de la finale à Umag a tenu ses promesses et a offert une grosse performance du Transalpin, vainqueur en trois sets (6-7 [5], 6-1, 6-1) au terme d'un match de très belle facture. Pour Sinner, c'est le premier titre de la saison, le sixième de sa jeune carrière, à seulement 20 ans. Dans ce qui pourrait être un futur classique ces prochaines années, Alcaraz a lui buté pour la deuxième semaine consécutive en finale d'un tournoi.
ATP Finals
Tsitsipas battu, seul Nadal peut désormais empêcher Alcaraz de finir numéro 1
14/11/2022 À 22:31
Déjà battu en finale par un Italien de 20 ans à Hambourg dimanche dernier, Lorenzo Musetti, le Murcian va finir par se croire maudit. Il n'avait perdu aucune de ses cinq premières finales en carrière, signant notamment un 3/3 parfait sur ocre. Le bilan est désormais un peu plus entaché, la faute cette fois à un Jannik Sinner des grands soirs. Pas décontenancé par l'adversité du soir, le 10e joueur mondial a réussi le même coup qu'à Wimbledon trois semaines plus tôt : empêcher Alcaraz de lui prendre son service de tout le match.

12 des 14 derniers jeux remportés par Sinner

Agressif sur première balle, très solide à l'échange, Sinner en a dégoûté son adversaire, sans solutions malgré ses six balles de break dans le deuxième jeu du deuxième set. Dès lors, l'Italien n'a plus perdu le moindre jeu de cette manche. Car si Carlos Alcaraz avait remporté le premier set au tie-break en comptant notamment sur la variété de son engagement, son physique a semblé décliner au fil des jeux. La demi-finale à rallonge de la veille contre Giulio Zeppieri, Italien – décidément ! – sorti des qualifications et sa cheville tordue samedi n'ont sans doute pas aidé.
"Je n'ai pas très bien joué cette semaine et Jannik mérite sa victoire, a simplement concédé l'Espagnol. Mais je compte bien trouver la solution pour le battre une prochaine fois." Sinner, lui, s'est montré impitoyable pour sa première finale depuis Anvers l'an passé. Lui qui n'avait jamais remporté de tournoi sur terre battue avait jusqu'alors alterné le bon et passable sur cette surface la saison passée. Mais son solide tournoi de Wimbledon, durant lequel il avait mené deux sets à rien en quarts contre Novak Djokovic, semble lui avoir redonné la confiance perdue en début d'exercice. "J'ai connu une année difficile jusqu'à présent mais j'ai continué à travailler dur pour finalement soulever un trophée" a-t-il réagi après son titre.
Sinner devient au passage le premier joueur à battre Carlos Alcaraz deux fois en 2022, et le premier à l'emporter face à l'Espagnol cette saison après avoir été mené d'un set. Sa première victoire en carrière sur un joueur du Top 5 mondial et son titre le porteront lundi à la neuvième place mondiale, devant Felix Auger-Aliassime, même si ce rebond sera de courte durée puisqu'il ne défendra pas son sacre et ses 500 points acquis à Washington l'an dernier. Alcaraz, lui, grignote un peu plus à l'ATP et prendra le matricule 4, devant Stefanos Tsitsipas. Cette défaite, et même ces deux revers consécutifs en finale sont autant de leçons qui pourraient tout autant l'aider à grimper encore à l'avenir dans la hiérarchie.
ATP Paris
Un dernier service retenu et Alcaraz a jeté l’éponge
04/11/2022 À 17:12
ATP Paris
L'abandon d'Alcaraz propulse Rune en demi-finale
04/11/2022 À 16:59