Eurosport

Di Pasquale pour dynamiser la FFT

Di Pasquale pour dynamiser la FFT
Par Eurosport

Le 03/11/2009 à 15:39Mis à jour

Arnaud Di Pasquale et Alexia Dechaume-Balleret ont rejoint la DTN en qualité de coordonnateurs du haut niveau. A 30 ans, l'ancien espoir français espère être un relais effiace entre ses anciens collègues et Patrice Hagelauer. A 39 ans, l'ex-relation presse de Mauresmo, prend la suite de Goven.

La Fédération Française de Tennis poursuit sa restructuration. Après l'arrivée de Patrice Hagelauer, nouveau DTN remplaçant de Patrice Dominguez, l'institution a nommé Arnaud Di Pasquale nouveau coordonnateur du haut niveau masculin. Dans le même temps, le poste de responsable du haut niveau masculin disparaît. Il était tenu par Cédric Pioline. En ce qui concerne la coordination du haut niveau féminin, il est désormais entériné que Georges Goven se consacrera exclusivement à Kristina Mladenovic. Alexia Dechaume-Balleret; déjà entraîneur de l’équipe de France de Fed Cup, prendra le poste de responsable à mi-temps, après avoir abandonné ses responsabilités de relation presse auprès d'Amélie Mauresmo.

Arnaud Di Pasquale, c'est un choix intéressant pour une structure qui a besoin d'une nouvelle assise (Patrice Hagelauer est là pour ça), et d'une nouvelle dynamique. Grand espoir du tennis français, champion du monde juniors, médaillé de bronze aux Jeux Olympiques de Sydney (2000, en battant Roger Federer), il a vu sa carrière tronquée par les blessures. Retraité depuis 2005, Di Pasquale n'a que 30 ans. L'âge n'est pas important, a dit en substance Hagelauer (61 ans) à L'Equipe: "Arnaud a un charisme extraordinaire, a-t-il poursuivi, il attire la sympathie, il communique très, très bien et puis il a suivi toute notre filière. Or je pense qu'il faut bien connaître notre filière pour bien connaître les forces et les faiblesses de notre système." Un argument convaincant.

Hagelauer : "Arnaud a un charisme extraordinaire"

Di Pasquale ne sera d'ailleurs esseulé. Le départ de Cédric Pioline ne signifie pas rupture. Selon l'avis général, il faut faire partager l'expérience des meilleurs anciens ou actuels. Pioline, mais aussi Guy Forget, Yannick Noah, Nicolas Escudé, Arnaud Boetsch "peuvent ponctuellement se rapprocher d'un joueur", explique Di Pasquale. Avec l'implosion du Team Lagardère, le tennis français retrouve donc une configuration traditionnelle. Les transfuges de Lagardère vont reprendre leur place dans la structure fédérale. L'idée force formulée par "Dip" est claire : "Eviter les malentendus et la déperdition d'énergie. Essayer d'huiler les rouages, être quelqu'un qui facilite". On pense aux polémiques qui ont accueilli la nomination de son boss Hagelauer, aux remarques de Jo-Wilfried Tsonga ne particulier (toujours dans L'Equipe) qui ne comprenait pas pourquoi il était informé aussi tard des décisions de la FFT (départ de Patrice Dominguez en l'occurence).

Chez les dames, la situation est un peu plus complexe. Objectif avoué du nouveau DTN Hagelauer lors de sa prise de fonction, la remise à niveau n'a pas été clairement définie. Alexia Dechaume-Balleret a reçu le même titre qu'Arnaud Di Pasquale, mais elle sera moins disponible que lui puisqu'elle ne s'est engagée qu'à mi-temps. Sachant qu'elle est déjà entraîneur de l'équipe de France de Fed Cup et que, selon Hagelauer, "il y a moins de monde chez les filles", cela pourrait être suffisant. Cela reste un peu flou en termes de développement, en comparaison avec le haut niveau masculin, mais il faut laisser le temps à la nouvelle équipe de déterminer ses axes de travail.

ARNAUD DI PASQUALE EN BREF
- Né le 11 février 1979 à Casablanca (MAR)
- Meilleur classement ATP : 39e (17 avril 2000)
- Palmarès : 1 titre sur le circuit ATP : Palerme (1999) ; 1 finale à Bucarest (1998)
- Médaille de bronze aux Jeux Olympiques de Sydney (2000)
- Meilleure performance en Grand Chelem : huitième de finaliste à Roland-Garros en 1999
- Palmarès chez les jeunes : Vainqueur de l’US Open juniors en 1997
- Champion d’Europe juniors en 1997
- Champion du monde juniors en 1997
- Finaliste de l’Orange Bowl juniors en 1996
- Vainqueur de la Coupe de Galéa-Valério en 1997
- Vainqueur de la Sunshine Cup en 1996
- Champion d’Europe et du monde 13-14 ans par équipes en 1993
- Met fin à sa carrière de joueur en 2006
- 2007 – Consultant pour L’Equipe TV
- 2007-2008 – Etudes : Sciences Politiques
- 2008-2009 – Consultant pour Canal+ ; Responsable de la Division Tennis chez IMG
- Novembre 2009 – Coordonnateur du haut niveau masculin à la Fédération Française de Tennis

ALEXIA DECHAUME-BALLERET EN BREF
- Née le 3 mai 1970 à La Rochelle
- Mariée avec Bernard Balleret
- Meilleur classement WTA : 46e (17 août 1992) ; 22e en double (22 mars 1993)
- Palmarès : 3 finales sur le circuit WTA : Tarente en 1990 ; Schenectady en 1991 ; Cardiff en 1997
- 6 titres en double
- Meilleure performance en Grand Chelem : huitième de finaliste à Roland-Garros en 1994
- Palmarès chez les jeunes : Vainqueur de l’Orange Bowl cadettes en 1986
- Plus jeune joueuse (14 ans) à accéder à la 1ère Série nationale (n°22)
- Met fin à sa carrière de joueuse en 2000
- 2000-2002 – Entraîneur d’Amélie Mauresmo
- 2003-2004 – Entraîneur de Stéphanie Cohen-Aloro
- Depuis 2004 – Manage les relations presse d’Amélie Mauresmo
- Depuis 2004 – Consultante pour Eurosport
- Depuis 2009 – Entraîneur de l’équipe de France de Fed Cup
- Novembre 2009 – Coordonnatrice du haut niveau féminin à la Fédération Française de Tennis

0
0