On n'oublie pas trois années de complicité. Entraineur de Djokovic entre 2013 et 2013, Boris Becker, ex-n°1 mondial et sextuple lauréat en Grand Chelem entre 1985 et 1996, a été condamné vendredi à deux ans et demi de prison par la justice britannique pour des infractions financières liées à sa faillite personnelle. Une décision qui fait mal au Serbe, touchée par l'annonce de la condamnation de son ancien coach.
"J'ai eu le coeur brisé pour lui, a déclaré Djokovic à Madrid. C'est un ami de longue date, il a été mon entraîneur pendant trois ans, c'est quelqu'un que je considère comme proche et qui a beaucoup contribué à mon succès dans ma carrière. (...) En tant qu'ami, je suis super triste pour lui. J'espère simplement qu'il va passera cette période (...) et que quand il sortira de prison, il pourra vivre sa vie, je ne sais pas si on peut dire normale, parce que c'est évident que la vie change pour quelqu'un qui va en prison, surtout aussi longtemps. Donc je ne sais pas comment les choses vont tourner pour lui, je prie pour lui et j'espère que ça va aller en termes de santé mentale, parce que ça va être la partie la plus difficile", a poursuivi le Serbe.
L'Allemand, âgé de 54 ans et qui vit au Royaume-Uni depuis 2012, avait été jugé coupable début avril d'avoir notamment caché 2,5 millions de livres sterling (3 millions d'euros au taux actuel) d'avoirs et de prêts pour éviter de payer ses dettes après avoir été déclaré en faillite personnelle en 2017.
Wimbledon
Sinner, l'autre jeune qui monte : "Il dégage beaucoup de confiance"
HIER À 21:49

Nadal : "Si je suis venu ici, c’est que les médecins m’ont dit qu’il n’y avait aucun risque"

Wimbledon
Djokovic au pas de charge
01/07/2022 À 16:15
Wimbledon
Le programme de vendredi : Parry en ouverture sur le Centre Court, avant Djokovic
30/06/2022 À 21:17