AFP

Bilan 2016 : Nishikori, un cru solide au goût d'inachevé

Bilan 2016 : Nishikori, un cru solide au goût d'inachevé

Le 28/11/2016 à 14:44

Tout au long de la semaine, nous revenons sur la saison des cinq meilleurs joueurs de la saison 2016, qui ont mis un gouffre au classement ATP entre eux et le reste de la concurrence. Premier volet ce lundi avec Kei Nishikori, numéro 5 mondial au terme de cette année 2016.

Fiche 2016

Classement : 5e (4905 points)
Evolution 2015-2016 : +3 (8e-5e)
Titres : 1
Finales : 4
Matches gagnés perdus : 58-21

Son bilan

Contrasté. Kei Nishikori a confirmé en 2016 qu'il était solidement installé parmi les ténors du circuit. Pour la troisième année consécutive, le Japonais a terminé dans le Top 8 à l’ATP, égalant son meilleur classement de fin de saison (5e), déjà atteint en 2014. Cette saison aura été celle de la constance pour le protégé de Michael Chang. Pour la première fois de sa carrière, on l'a systématiquement vu en seconde semaine dans les tournois du Grand Chelem.

Ces dernières années, il avait toujours connu au moins un trou d'air dans les majeurs (éliminations au 1er tour à l'US Open et au 2e à Wimbledon en 2015, au 1er tour à Roland-Garros en 2014 et au 1er tour à Flushing en 2013). Même constat dans les Masters 1000, où il a atteint deux finales (Indian Wells, Toronto) et deux demies (Madrid, Rome). Dans les grands rendez-vous, il a donc presque toujours fallu compter avec lui, même s'il n'est jamais allé au bout.

Malheureusement, ce gain indéniable en terme de constance s'est aussi accompagné d'une cure d'amaigrissement au rayon titres. Nishikori avait gagné quatre titres l'an passé et trois en 2014. Cette fois, il s'est contenté d'un petit trophée, au mois de février, à Memphis. Un ATP 250, la plus petite catégorie de tournois sur le grand circuit. Il faut toutefois mettre à son crédit sa médaille de bronze olympique à Rio, où il battu Rafael Nadal pour la troisième place sur le podium. Au bout du compte, une année solide, donc, mais pas forcément le pas en avant qu'il pouvait espérer.

Nishikori face à Djokovic

Nishikori face à DjokovicPanoramic

Trois stats à retenir

5. La meilleure série de victoires de Kei Nishikori cette saison. La plus petite "meilleure série" de tout le Top 10 ! Il n'est jamais parvenu à enclencher une dynamique durable.

20. Nishikori a joué cinq finales cette saison et n'a réussi à s'imposer qu'une seule fois. Jusqu'à cette saison, le Nippon était pourtant largement positif dans ce type de matches (10-5 jusqu'en 2015).

27,8. Son pourcentage de victoires contre les joueurs du Top 10 cette saison (5 victoires, 13 défaites). Le plus faible ratio du Top 5. Clairement un de ses axes de progrès s'il veut aller plus haut à l'avenir et ne pas demeurer un brillant second rôle.

Le grand moment

Les joueurs qui ont battu Andy Murray au cours de la seconde moitié de saison ne sont pas légion. Ils ne sont que trois. Parmi eux, Kei Nishikori, à qui l'on doit le principal échec du numéro un mondial dans sa folle cavalcade du semestre écoulé. C'était à l'US Open, lors d'un quart de finale acharné et arraché en cinq sets, 7-5 dans la dernière manche, par le Japonais. Murray restait alors sur sept finales consécutives, c'est dire la perf' de Nishikori, qui a réussi ce soir-là à surmonter un début de match délicat, puisqu'il avait été mené 6-1, 3-2 et service Murray à suivre.

Vidéo - Murray-Nishikori : Les temps forts

02:37

Le grand regret

Le match suivant, sa demi-finale contre Stan Wawrinka, sa première en Grand Chelem depuis deux ans. Un peu l'exact contraire de son quart face à Murray. Face au Suisse, Nishikori a mené 6-4, 2-0 et il a alors semblé en mesure de rallier la finale. Mais physiquement, il n'a pas tenu la distance et Wawrinka a fini par le cuire à l'étouffée pour s'imposer en quatre sets.

Vidéo - Wawrinka - Nishikori : Les temps forts

02:30

La grande question pour 2017 : Est-il prêt à gagner un grand titre ?

Kei Nishikori fêtera ses 27 ans le 29 décembre prochain. Tennistiquement, il donne l'impression de tirer le meilleur parti de ses moyens. Mais il n'a encore jamais décroché un titre majeur, que ce soir en Grand Chelem ou même en Masters 1000. Pour y parvenir, il lui faudra prendre une autre dimension dans les très grands matches, où il reste sujet à de sérieux trous d'air au plan mental, et démontrer sa capacité à enchainer, ce qui lui a par exemple fait défaut à Flushing cette année.

Kei Nishikori lors des Jeux de Rio

Kei Nishikori lors des Jeux de RioAFP

0
0