Gasquet : "Un rêve de gosse"

Gasquet : "Un rêve de gosse"
Par Eurosport

Le 14/07/2005 à 15:30Mis à jour

La situation n'est pas coutume. A 19 ans, Richard Gasquet va découvrir la Coupe Davis en tant que numéro 1 français, à l'occasion d'un quart de finale contre la Russie à Moscou, vendredi. Serein, impatient de débuter dans une épreuve à laquelle il rêvait

COUPE DAVIS - Quart de finale Russie-France
Le guide de Russie-France

Richard Gasquet rencontrera Igor Andreev en ouverture du quart de finale de la Coupe Davis entre la Russie et la France, vendredi à Moscou. Bien que moins bien classé à l'ATP, Andreev, 46e mondial, a été préféré à Mikhaïl Youzhny (27e). Ensuite, Mathieu affrontera Davydenko. Gasquet en ouverture

INTERVIEW - Richard Gasquet
Gasquet : "J'ai un capital confiance"

Est-ce un rêve d'enfant qui se réalise ?

RICHARD GASQUET : "Complètement ! C'est une compétition que l'on a envie de gagner un jour. "

A vos yeux, que représente la Coupe Davis exactement ?

Quelle relation entretenez-vous avec Guy Forget ?

R.G. : "Ma relation avec Guy est très bonne. On ne se connaît pas très bien, mais suffisamment pour dire que tout se passera bien."

Guy Forget vous avait-il parlé de la Coupe Davis auparavant ?

R.G. : "Non, jamais."

R.G. : "J'ai reçu un coup de fil de Guy en fin de semaine dernière. Mais je n'étais pas très surpris car je me doutais de ma sélection."

Appréciez-vous d'avoir quelqu'un sur la chaise lorsque vous jouez ?

R.G. : "Oui, ça ne me dérange pas du tout."

Disputer votre première rencontre en Bleu à l'extérieur vous enlève-t-il de la pression ?

R.G. : "Je suis surtout content d'être dans l'équipe. Jouer à l'extérieur ou à la maison ne change rien pour moi."

R.G. : "Ce sont surtout les rencontres auxquelles j'ai pu assister, comme la finale à Bercy en 2002 ou la demi-finale cette même année à Roland-Garros. Sinon, j'ai le souvenir d'avoir regardé la finale de 1999. Avant, j'étais trop jeune."

La Coupe Davis faisait-elle partie de vos objectifs en début de saison ?

R.G. : "Je ne me suis pas fixé d'objectif en début de saison, mais je suis bien sûr content d'y être."

R.G. : "Non, pas spécialement car je peux bien jouer sur toutes les surfaces. Je m'en fous complètement car toutes les surfaces me conviennent."

Quelles seront les clefs du succès à Moscou ?

R.G. : "Il faudra tout simplement très bien jouer et avoir une grosse envie. Mais à ce sujet, je n'ai pas de doute."

0
0