Panoramic

Djokovic : De Bercy à Rome, une série historique en 7 actes

Djokovic : De Bercy à Rome, une série historique en 7 actes

Le 18/05/2015 à 00:02Mis à jour Le 18/05/2015 à 14:41

De Bercy 2014 à Rome 2015, Novak Djokovic vient de réussir une série absolument exceptionnelle dans les tournois majeurs du circuit. Masters 1000, Masters, Grand Chelem, le Serbe a aligné 7 titres 37 matches gagnés depuis sept mois. Retour sur une période qui restera dorée, quoi qu'il arrive.

ACTE I - M1000 BERCY: La semaine parfaite

Novak Djokovic débarque à Bercy. Il vient de s'incliner en finale à Shanghai contre Roger Federer, lequel le menace toujours pour la place de numéro un mondial en fin de saison. Au POPB, il va vivre une semaine absolument parfaite : cinq matches, cinq victoires et pas un seul set perdu. Personne ne peut venir titiller le Serbe, qui prend facilement la mesure de Nishikori (son bourreau à l'US Open) puis Raonic en demie et en finale. Le Japonais et le Canadien n'ont pris que cinq jeux. C'est le troisième titre du Serbe à Bercy, le deuxième consécutif. Le début d'une série extraordinairement prolifique pour lui.

La stat : 600. Sa victoire contre Raonic en finale est la 600e de sa carrière.

Novak Djokovic - Bercy 2014

ACTE II - MASTERS : Le maître, c'est lui

Comme l'année précédente, son titre à Bercy l'a mis sur orbite. Lors du tour de poules, Djokovic se montre intraitable. Il ne perd que neuf petites jeux au cumul de ces trois rencontres contre Cilic, Wawrinka et Berdych, tous violemment étrillés. En battant le Tchèque dans son dernier match du premier tour, Nole s'assure pour de bon la place de numéro un mondial. Comme en 2011 et 2012, il terminera l'année sur le trône de l'ATP. Nishikori parvient à lui prendre un set en demi-finale mais sans le faire rompre. Le forfait de dernière minute permet à Djokovic de triompher sans jouer en finale. C'est son 3e titre de rang au Masters, le 4e au total.

La stat : 31. Face à Nishikori, il signe sa 31e victoire consécutive en indoor, où il est invaincu depuis Bercy 2012.

Novak Djokovic - Masters 2014

ACTE III - OPEN D'AUSTRALIE : A nouveau roi de Melbourne

Après un tour de chauffe chaotique à Doha, où il a subi sa première défaite de l'année dès les quarts contre Karlovic, le numéro un mondial parvient à reconquérir le titre à l'Open d'Australie. Comme chez lui à Melbourne, il s'y impose pour la 5e fois, devenant le premier joueur dans l'ère Open à triompher cinq fois en Australie. Après un parcours tranquille jusqu'au dernier carré, il est bousculé par Wawrinka en demies et Murray en finale mais il boucle ces deux matches par un cinglant 6-0, au 5e set face au Suisse, au 4e contre l'Ecossais.

La stat : 8. Avec ce 8e titre en Grand Chelem, il égale Agassi, Connors, Lendl, Perry et Rosewall. Un pas de plus dans la légende.

Novak Djokovic - Open Australie 2015

ACTE IV - MASTERS 1000 INDIAN WELLS: Au Top 50

Entre l'Australie et la tournée américaine, le Djoker a subi ce qui reste à ce jour sa dernière défaite, face à Roger Federer, en demi-finale du tournoi de Dubaï. Pas de quoi freiner sa marche en avant de façon durable. A Indian Wells, il trouve rapidement ses marques et une fois encore, se hisse en finale sans perdre le moindre set. Là, il retrouve Federer et prend sa revanche de Dubaï, en s'imposant en trois sets serrés après un combat de premier ordre. Il devient le premier joueur à réussir l'enchainement Bercy-Masters-Australie-Indian Wells.

La stat : 50. C'est le 50e titre de sa carrière sur le circuit ATP. Il dépasse son entraineur, Boris Becker, qui s'était arrêté à 49.

Novak Djokovic - Indian Wells 2015

ACTE V : Miami, le plus compliqué

Contrairement à Indian Wells, Djokovic rame à Miami. Il lâche un set à Martin Klizan dès son premier match puis frôle l'élimination face à Dolgopolov en huitièmes. L'Ukrainien mène 7-6, 4-1 avec balles de double break mais Djokovic s'en sort miraculeusement avant de lui coller un 6-0 dans le dernier set. Federer absent, c'est Andy Murray qui lui défie en finale. Comme à Melbourne, l'Ecossais lui prend un set. Mais comme à Melbourne, le Serbe a le dernier mot avec un 6-0 pour finir. Ça devient une habitude...

La stat : 2. Djokovic devient le premier joueur à réaliser trois fois le doublé Indian Wells-Miami.

Novak Djokovic - Miami 2015

ACTE VI : Le prince de Monte-Carlo, c'est lui désormais

Indoor, dur ou terre battue, même combat. Djokovic le prouve en s'imposant à Monte-Carlo, premier grand rendez-vous de la saison européenne sur l'ocre. Sa semaine monégasque est notamment marquée par sa 43e confrontation avec Rafael Nadal. Mais le Majorquin, octuple vainqueur sur le Rocher, se cherche. Il s'incline en deux sets, logiquement. Berdych parvient à inquiéter le Djoker en finale mais lui aussi doit céder, en trois sets cette fois.

La stat : 3. Encore une grande première : jamais un joueur n'avait remporté les trois premiers Masters 1000 de la saison. C'est fait.

Novak Djokovic - Monte-Carlo 2015

ACTE VII : Et de 7, et de 37

Afin de se ménager dans l'optique de Roland-Garros, Novak Djokovic choisit de faire l'impasse sur Madrid. Il revient à Rome et il lui faut trois matches pour se remettre dans le rythme. Il lâche un set contre Almagro au 1er tour, un autre en huitièmes face à Bellucci et un de plus en quarts devant Nishikori. La chance de la concurrence est passée. Le week-end venu, Novak redevient Djokovic et Ferrer puis Federer en paie le prix.

La stat : 10. Djokovic a désormais remporté 10 des 16 derniers Masters 1000. Jamais personne n'avait à ce point dominé cette catégorie de tournois sur une fenêtre d'un an et demi.

Novak Djokovic - Rome 2015
0
0