Getty Images

Djokovic : "Je ne sais pas pourquoi Kyrgios dit ce qu'il dit"

Djokovic : "Je ne sais pas pourquoi Kyrgios dit ce qu'il dit"

Le 19/06/2019 à 19:04Mis à jour Le 19/06/2019 à 19:05

Un mois après les critiques de l'Australien à son encontre, Novak Djokovic a répondu à Nick Kyrgios par l'intermédiaire de la presse serbe. Si le numéro 1 mondial ne s'est pas montré virulent, il est revenu plus en détail sur sa relation avec son détracteur.

Novak Djokovic lui a finalement répondu. Un mois après les propos sans filtre de Nick Kyrgios à son égard, le numéro 1 mondial a donné à son tour son opinion sur l’Australien. Après un entraînement dans l’académie de son ami et compatriote Janko Tipsarevic à Belgrade mercredi, il s'est entretenu avec les journalistes serbes qui l’attendaient à sa sortie du court. S’il a évidemment parlé de sa préparation (sans tournoi) pour Wimbledon, il a aussi accepté de revenir sur cet épisode qui a beaucoup fait parler.

"Je pense sincèrement que Kyrgios n’est pas quelqu’un de mauvais", a affirmé le numéro 1 mondial en préambule. Avant de se montrer plus acerbe. "Je ne sais pas pourquoi il dit ce qu’il dit. Cherche-t-il à attirer l’attention ou a-t-il d’autres raisons ? Visiblement, il veut être ouvert et transparent, ça fait partie de sa personnalité." L’Australien n’avait ainsi pas hésité à dire ce qu’il pensait des figures principales du circuit avant Roland-Garros. Elogieux à l’égard de Roger Federer, il s’était montré beaucoup plus saignant en évoquant Djokovic et son "obsession maladive : être aimé".

Djokovic a essayé "d'aider" Kyrgios

Kyrgios a d’ailleurs encore fait des siennes lors d’une séquence vidéo diffusée mercredi sur le compte Twitter du Queen’s. Interrogé par un enfant, il a fait semblant de ne pas connaître Djokovic. De son côté, le Serbe s’est étonné des propos de son détracteur avec lequel il avait essayé d’établir de bonnes relations dans le passé. "Avant qu’il ne commence à me critiquer, j’avais eu l’opportunité de le rencontrer. Je lui ai même offert mon aide à l’US Open il y a cinq ans, je pense. A l’époque, tout le monde le critiquait à cause de son comportement, et je lui ai dit qu’il pouvait se tourner vers moi s’il en avait besoin parce que j’avais eu des problèmes similaires au début de ma carrière. Mais quelque chose a changé depuis, je ne sais pas quoi."

S’il a tenu à préciser que les déclarations de Kyrgios ne l’empêchaient pas de dormir la nuit, le numéro 1 mondial a terminé sur ce qui ressemble à une mise au point. "Je le respecte, comme je respecte tout le monde. Qu’est-ce que je peux y faire ? Fait-il preuve de respect comme la plupart des autres joueurs sur le circuit ? Non. C’est sa façon de communiquer, mais encore une fois, je ne pense pas que ce soit quelqu’un de mauvais."

Pariez sur le Tennis avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0