Tennis

Contrôlé positif, Jarry est suspendu provisoirement

Partager avec
Copier
Partager cet article

Nicolas Jarry

Crédits Getty Images

ParEurosport
14/01/2020 à 15:07 | Mis à jour 14/01/2020 à 16:31

Le Chilien Nicolas Jarry, actuel 78e joueur mondial, a été provisoirement suspendu pour dopage par la Fédération internationale de tennis, a-t-elle annoncé mardi. Agé de 24 ans, le joueur a été contrôlé positif au Ligandrol et au Stanozolol lors de la phase finale de la Coupe Davis en novembre dernier.

Il n’a plus gagné un match sur le circuit depuis son unique titre à Bastad en juillet dernier, mais c’est désormais le cadet de ses soucis. Nicolas Jarry, 78e joueur mondial, a été suspendu provisoirement pour avoir contrevenu aux règles anti-dopage mardi par la Fédération internationale de tennis (ITF), comme l’instance l’a annoncé dans un communiqué. Le Chilien a été contrôlé positif dans un échantillon d'urine à deux substances interdites, le Ligandrol et le Stanozolol, le 19 novembre dernier alors qu’il disputait avec son équipe nationale la nouvelle formule de la Coupe Davis à Madrid.

Roland-Garros

Simon: "Sans son assurance, Wimbledon aurait décalé ses dates comme Roland-Garros sans s'indigner"

IL Y A 4 HEURES

L'ITF précise que cette suspension provisoire aura cours jusqu'à ce qu'une peine soit prononcée contre lui lors d'une audience complète. S'il en a le droit, Jarry n'a pas contesté pour le moment sa suspension provisoire. Le Chilien reste sur trois défaites lors de l'ATP Cup en ce début d'année 2020 et même sur une série de 12 revers consécutifs si on prend en compte la fin de saison 2019. Déjà au fond du trou, ce contrôle positif n'est pas de nature à relancer sa carrière.

Jarry se dit innocent

Dans un communiqué, Jarry n'a pas tardé à réagir. "En décembre dernier, alors que je jouais la Coupe Davis avec le Chili, j’ai passé deux tests anti-dopage d’urine. Le premier était normal, mais dans le second deux substances interdites ont été détectées. Les niveaux relevés étaient si incroyablement bas qu’ils étaient équivalents à des milliardièmes de gramme. Dans ces proportions-là, aucune de ces substances n’auraient pu me permettre d’accroître mes performances", a-t-il affirmé.

Pris au dépourvu, le joueur s'est dit déterminé à prouver son innocence et à collaborer totalement avec l'ITF. "Je n’ai jamais pris de substance interdite délibérément ou intentionnellement dans ma carrière de joueur, et je suis totalement contre le dopage. Dans les prochains jours et les prochaines semaines, je vais consacrer mon temps à déterminer d’où ces substances ont bien pu venir, pour que ma défense éclaircisse complètement la situation." Jarry évoque enfin l'hypothèse d'une contamination de vitamines qu'il aurait ingérées comme axe potentiel de défense.

Tennis

Auger-Aliassime : "Ce qui m'attriste, c'est que la police devrait montrer l'exemple"

IL Y A 7 HEURES
Tennis

"La chatte qu'il a !" : Il y a un an, Paire s'illustrait sur le Lenglen...

IL Y A 7 HEURES
Dans le même sujet
Tennis
Partager avec
Copier
Partager cet article

Dernières infos

Tennis

Auger-Aliassime : "Ce qui m'attriste, c'est que la police devrait montrer l'exemple"

IL Y A 7 HEURES

Vidéos récentes

Roland-Garros

Simon: "Sans son assurance, Wimbledon aurait décalé ses dates comme Roland-Garros sans s'indigner"

00:04:58

Les plus lus

Cyclisme

Tout est-il à jeter chez Lance Armstrong ?

IL Y A 9 HEURES
Voir plus