Reuters

Del Potro, c'est sérieux

Del Potro, c'est sérieux
Par Eurosport

Le 01/05/2011 à 17:47Mis à jour Le 27/07/2011 à 18:40

Juan Martin Del Potro a battu Fernando Verdasco 6-2, 6-2 en 76 minutes, en finale à Estoril. C'est son deuxième titre en 2011 après Delray Beach. C'est son 9e titre au total. Classé 484e mondial en février, l'Argentin va désormais s'approcher du top 30, et être tête de série à Roland-Garros.

Juan Martin del Potro a grandi sur terre battue en Argentine, mais c'est sur dur, à l'US Open, qu'il a acquis sa stature de joueur incontournable. Après 23 mois d'absence sur terre battue, il vient d'y gagner son 9e titre, le 3e sur cette surface, face à un joueur réputé Fernando Verdasco.

A Estoril, lui qui était redescendu à la 484e place mondiale après une longue convalescence (poignet) et qui était 46e avant le début du tournoi, a expédié l'Espagnol, 15e mondial, en 76 minutes. C'est son 9e titre ATP, le troisième sur terre après Stuttgart et Kitzbuhel en 2008. C'est surtout la suite d'un retour au premier plan impressionnant. Del Potro a pris le temps de revenir. Et sans faire d'éclats à la Djokovic, il vient de gagner 23 de ses 26 derniers matches !

Le match a débuté par trois breaks consécutifs puis Del Potro a pris le contrôle du match dès 3-1. Un ace pour conclure le set et il a remis la pression dès le début du second set. L'Argentin a conclu sur une série de 14 points sur son service.

"Pour battre Fernando, il faut produire du bon tennis, a-t-il décalré, J'ai très bien servi et j'étais très en confiance côté coup droit, et côté revers." Forcément, cela vous comble un joueur... Toujours très discret malgré son altitude physique et tennistique, "Delpo" a déclaré : "Je travaille pour m'améliorer joue après jour." A Estoril, il prolonge une tradition argentine après David Nalbandian (2002, 2006), Juan Ignacio Chela (2004) et Gaston Gaudio (2005).

0
0