Tennis

Federer et Williams, trajectoires opposées face à la crise du coronavirus ?

Partager avec
Copier
Partager cet article

Federer Serena Miami Open

Crédits Getty Images

ParEurosport
31/03/2020 à 21:05 | Mis à jour 31/03/2020 à 21:10

Alors la pandémie de COVID-19 a mis le tennis professionnel à l’arrêt, cette crise sanitaire pourrait bien avoir des effets bien différents sur les fins de carrières de deux monstres du jeu, Roger Federer et Serena Williams. Si les espoirs de 24e titre du Grand Chelem s’amenuisent pour l'Américaine, le Suisse, lui, voit son record en Majeurs pour le moment protégé.

Alors qu’une crise sanitaire fait rage, le tennis, comme le sport en général, passe au second voire au troisième plan en ce moment, et c’est bien normal. Interrompu pendant des mois, personne ne sait à l’heure actuelle quand le circuit reprendra. Le moment est donc propice à la projection pour les observateurs du jeu et passionnés que nous sommes. Et alors qu’ils approchent inéluctablement de la retraite, les regards se tournent logiquement vers l’avenir de deux légendes de la petite balle jaune : Serena Williams et Roger Federer. Mais bien que tous deux âgés de 38 ans, cette crise pourrait bien ne pas les affecter de la même manière.

De retour à la compétition en 2018 après avoir mis au monde une petite fille, Serena Williams court toujours après un 24e titre en Grand Chelem qui lui permettrait d’égaler le record de l’Australienne Margaret Court. Et bien que quatre fois finaliste en Majeurs depuis qu’elle a repris le cours de sa carrière (Wimbledon 2018 et 2019, US Open 2018 et 2019), l’Américaine a toujours buté sur la dernière marche, ne parvenant même pas à remporter le moindre set.

Wimbledon

Kvitova : "L'annulation de Wimbledon a été la nouvelle la plus pénible"

IL Y A UNE HEURE

Ce qu'il ne fallait pas rater cette nuit : Serena à terre, Wozniacki à la retraite

00:03:05

Serena a perdu son aura

Il faut dire que Serena doit faire face à deux phénomènes. D’abord, elle a vu l’émergence de jeunes joueuses très talentueuses et sans complexes comme Naomi Osaka et Bianca Andreescu qui l’ont battue sans coup férir à Flushing, ou encore d’une Ashleigh Barty, championne à Roland-Garros et qui s’est appropriée la place de numéro 1 mondiale depuis quelques mois. Ensuite, d’autres championnes de la génération intermédiaire, comme Simona Halep, ont finalement réussi à s’affirmer aussi sur les plus grands courts, la Roumaine s’imposant du côté de la Porte d’Auteuil en 2018, puis écrasant Serena sur le gazon de Wimbledon l’an dernier.

Indéniablement, la cadette des sœurs Williams a perdu une partie de son aura d’invincibilité. Quand elle se présente en finale de Grand Chelem, elle semble désormais nerveuse, beaucoup moins forte et féroce mentalement qu’elle ne l’a été. Alors que ses anciennes rivales (et plus jeunes qu’elle) Maria Sharapova et Caroline Wozniacki ont décidé d’arrêter les frais, le temps joue clairement contre elle. L’Américaine n’a d’ailleurs pas caché ses angoisses dans la période actuelle et ses priorités ont en partie changé depuis qu’elle est devenue mère. Saura-t-elle se maintenir en forme pour relancer la machine et aller chercher ce fameux 24e Majeur au moment de la reprise ? On peut en douter.

"Pourquoi nous devrions revoir Federer à Roland-Garros"

00:03:34

Federer chanceux dans son malheur

Roger Federer, non plus, ne rajeunit pas. Le 8 août prochain, le Suisse aura 39 ans, et s’il rêve toujours d’or olympique, il devra aller le chercher en tant que quadragénaire l’an prochain à Tokyo, puisque les Jeux ont été officiellement reportés d’un an. Quant à son ambition d’améliorer encore sa marque en Grand Chelem, elle se réduit évidemment aussi avec le poids des ans et la probable annulation de l’édition 2020 de Wimbledon.

Mais le Suisse est moins à plaindre que l’Américaine, puisqu’il aurait dû manquer quatre mois de la saison 2020 à cause de son arthroscopie du genou droit. A l’arrêt forcé, il aurait pu être le témoin impuissant d’un éventuel 13e sacre à Roland-Garros début juin de Rafael Nadal qui aurait égalé son record en Majeurs (20 titres) par la même occasion. Mais la pandémie de coronavirus en a décidé autrement. Et quand le tennis reprendra, à une échéance encore bien mystérieuse, Federer sera, lui aussi sur la ligne de départ, théoriquement remis de sa blessure.

Alors que Novak Djokovic avait entamé la saison tambour battant et que Rafael Nadal s’avançait comme le favori logique sur terre battue, l’année 2020 aurait pu être celle des grandes manœuvres dans la course aux records. Si l’US Open et Roland-Garros sont sauvés, elle le sera peut-être, mais rien n’est moins sûr. Cette crise sanitaire pourrait donc bien avoir donné autant de temps à Federer qu’elle en a volé à Serena.

Tennis

ATP - Djokovic ravi d'accueillir Zverev, Thiem et Dimitrov à Belgrade

IL Y A 2 HEURES
Tennis

Djokovic : "Contrairement à d'autres, j'ai pu beaucoup m'entraîner durant le confinement"

IL Y A 3 HEURES
Dans le même sujet
Tennis
Partager avec
Copier
Partager cet article

Dernières infos

Wimbledon

Kvitova : "L'annulation de Wimbledon a été la nouvelle la plus pénible"

IL Y A UNE HEURE

Vidéos récentes

Tennis

ATP - Djokovic ravi d'accueillir Zverev, Thiem et Dimitrov à Belgrade

00:00:47

Les plus lus

Sports mécaniques

Pas de GP mais Leclerc a joué l'acteur au volant d'une Ferrari dans les rues de Monaco

HIER À 19:42
Voir plus