Personne n'est éternel, même pas Roger Federer. Et pourtant à moins d'un mois de son 39e anniversaire, le Suisse affiche toujours le matricule 4 au classement mondial. Pas mal pour un "vieux". Mais l'intéressé le sait, et il l'a même confessé récemment, immanquablement, l'heure de la retraite se rapproche. Après avoir subi deux arthroscopies du genou droit ces derniers mois, rejouera-t-il en 2021 comme il l'a prévu et à quel niveau ? Personne ne peut le savoir. Mais quand il s'agit d'évoquer ce sujet délicat, mieux vaut prêter l'oreille à ce qu'en pensent ceux qui le connaissent le mieux.

Parmi eux, son coach historique (depuis 2008), Severin Lüthi, s'est confié au magazine suisse Smash cette semaine. Raccrocher après ses cinquièmes Jeux Olympiques l'an prochain à 40 ans ne serait pas dénué de symboles pour Federer. Mais à en croire celui qui est également capitaine de l'équipe suisse de Coupe Davis, l'intéressé pourrait bien prolonger le plaisir après la saison prochaine.

Tennis
Federer : "Ce serait plus facile de s'arrêter mais je veux me donner une chance de continuer"
09/07/2020 À 08:05

Becker : "S'il n'y a pas de tennis en 2020, Federer et Serena auront gagné une année"

"Roger aime toujours la vie sur le circuit"

"Roger aime toujours la vie sur le circuit, je ne l’ai jamais entendu dire qu’il devait arrêter parce qu’il voulait changer de vie ou qu’il était fatigué de voyager. Rien ne peut être exclu à 100 %, mais vu qu’il aime toujours le tennis et qu’il partage du temps avec les amis qu’il a partout, je ne pense pas qu’il prendra sa retraite en 2021", a estimé Lüthi qui n'est pas un adepte des déclarations à l'emporte-pièce.

Et pour cause, il le sait, son joueur est déjà passé par là. Voici quatre ans, Federer avait déjà subi la même procédure sur le genou gauche, puis une rechute à Wimbledon qui l'avait obligé à faire une croix sur toute la fin de saison 2016, avant de revenir plus fort encore en 2017. La deuxième arthroscopie cette année pourrait ainsi s'apparenter à un contretemps comparable dont l'homme aux 20 titres du Grand Chelem a l'expérience. Et l'assurance de conserver ses points au classement, grâce à la réforme mise en place en raison du coronavirus, a de quoi le tranquilliser : il peut prendre tout le temps nécessaire pour se remettre à 100 %.

Leconte : "Pourquoi ne pas imaginer Federer encore gagner Wimbledon ?"

Un sens inné du timing

"Il y a certains parallèles avec 2016, c'est vrai. Peut-être qu'il pourra utiliser cela à son avantage. La vérité, c'est que la blessure est arrivée au meilleur moment possible. Le lendemain de l’opération, il attendait avec impatience une nouvelle phase dans laquelle il allait passer du temps avec sa famille. Il a la capacité unique d’être très ambitieux sans être obsédé ou frustré par l’inattendu", a encore noté Lüthi.

Cet enthousiasme digne d'un junior a déjà permis au Maestro de jouer bien plus longtemps que la moyenne. Il pourrait être clé dans la phase finale de son immense carrière pour profiter le plus longtemps possible de sa passion.

Wimbledon
Federer : "Rejouer à Wimbledon l'année prochaine"
06/07/2020 À 10:59
Tennis
Toni Nadal : "Federer reviendra plus fort"
11/06/2020 À 11:04