AFP

Nick Kyrgios se paie une nouvelle fois Novak Djokovic

Kyrgios se paie une nouvelle fois Djokovic

Le 16/03/2017 à 01:06Mis à jour Le 16/03/2017 à 13:37

MASTERS 1000 INDIAN WELLS - Novak Djokovic a une nouvelle fois été surpris par Nick Kyrgios. Triple tenant du titre, le Serbe a été sorti dès les 8es de finale par l'Australien (6-4, 7-6(3)) . Kyrgios avait déjà été le bourreau du numéro 2 mondial à Acapulco.

Le parallèle est frappant et le résultat est le même pour Novak Djokovic. Comme à Acapulco, le Serbe s'est sorti des griffes de Juan Martin Del Potro pour mieux tomber dans celles de Nick Kyrgios. En huitièmes de finale à Indian Wells, le numéro 2 mondial a une nouvelle fois rendu les armes face à son jeune rival australien (6-4, 7-6(3)). Il était pourtant le triple tenant du titre en Californie. Ce nouveau revers confirme que le Serbe, malgré ses déclarations, est loin d'être totalement guéri et continue de traîner sa peine sur le circuit. Il en est déjà à trois défaites depuis le début de la saison. L'an passé, il avait atteint ce total en... mai.

Le Big Four nous avait tellement habitués à tout verrouiller ces dernières saisons que les éliminations précoces de cadors sont à chaque fois un nouvel électrochoc. Indian Wells en avait connu un premier avec la sortie précoce d'Andy Murray, il en a connu un deuxième mercredi soir avec celle de Novak Djokovic. Le Serbe est apparu fébrile dès les premiers points de la rencontre, à l'image de ce long rallye (30 coups) où il a laissé Kyrgios dicter le rythme. Sur ce point, Djokovic a cédé son premier jeu de service et il n'a jamais vraiment réussi à se remettre à l'endroit.

Un affiche de prestige pour Kyrgios en quarts

Il a pourtant tout tenter pour se révolter. Fracasser sa raquette, invectiver son clan, balancer les balles : aucun de ses mouvements d'humeur ne lui a permis de se remettre en selle. Et à chaque nouvelle faute directe, sa casquette piquait dangereusement vers le sol, signe qu'une tempête faisait rage sous son crâne. En face, Kyrgios a été fidèle à lui-même : capable de grosses fautes mais aussi de coups de génie. Il a surtout gardé le match à sa main, cassant le jeu d'une amortie quand il le voulait ou frappant très fort dans la balle pour faire mal à son adversaire.

Le premier set facilement en poche, l'Australien n'a pas perdu son fil conducteur. Djokovic l'a davantage bougé mais le Serbe n'a pas une seule fois mis en danger le 16e joueur mondial (aucune balle de break pour lui sur l'ensemble de la rencontre). Kyrgios, lui, a de nouveau eu les occasions mais il n'a pas réussi à les convertir dans le second set et s'est engagé dans un tie-break périlleux. Mais Djokovic a une nouvelle fois montré une nervosité qui ne l'a jamais quitté de toute la rencontre quand il a perdu le premier point du jeu décisif. La suite a été limpide et a offert à l'Australien une place en quarts de finale pour une affiche de gala. Ce sera face à Roger Federer.

Novak Djokovic à Indian Wells

Novak Djokovic à Indian WellsAFP

0
0