AFP

Tsonga se paie Federer et défiera Monfils pour une place en finale

Tsonga se paie Federer et défiera Monfils pour une place en finale

Le 15/04/2016 à 16:38Mis à jour Le 15/04/2016 à 20:39

MASTERS 1000 MONTE-CARLO - Jo-Wilfried Tsonga s'est qualifié pour les demi-finales en battant Roger Federer en trois sets (3-6, 6-2, 7-5). C'est la deuxième fois qu'il accède au dernier carré à Monte-Carlo après 2013. Tsonga affrontera Gaël Monfils, vainqueur de Marcel Granollers en deux sets.

Exceptionnel Jo-Wilfried Tsonga. Solide et offensif, le Français s'est offert le scalp de Roger Federer, vendredi, en quart de finale du Masters 1000 de Monte-Carlo. Surpris lors du premier set, le Français est allé chercher sa demi-finale en trois manches (3-6, 6-2, 7-5) après 2h06 de jeu. Il affrontera Gaël Monfils, qui a dominé Marcel Granollers en deux sets (6-2, 6-4). La France aura donc un finaliste pour la première fois depuis 2000 et le succès de Cédric Pioline face à Dominik Hrbaty.

Sans atteindre des sommets de jeu, ce 1/4 de finale a quand même offert un beau spectacle sur le central monégasque. Plus frais physiquement que le Suisse, Tsonga est allé chercher sa demi-finale comme un grand. Un an et demi après son succès face à Federer en finale du Masters 1000 de Toronto, le 9e joueur mondial est parvenu à remettre ça. Avec courage et abnégation. Il jouera sa deuxième demi-finale en carrière sur le Rocher après 2013.

Federer un peu juste physiquement, Monfils éteint Granollers

A 5-5 dans la dernière manche, alors qu'aucun des deux hommes n'avait concédé de balle de break, le Français a profité du premier moment de flottement de son adversaire pour lui prendre son service. Malgré une frayeur au moment de conclure - il a été mené 0/30 - le Manceau a profité des approximations d'un Federer très offensif sur le coup pour boucler cette rencontre. Dans la droite lignée d'une deuxième manche où il a fait mal à un Federer un peu juste physiquement. Malgré cette défaite, le N.3 mondial s'est montré intéressant dans ses déplacements, son jeu défensif et dans son comportement d'ensemble.

Même avec un pourcentage de premières balles moyen (56%), Tsonga a profité d'un premier coup fort pour aller chercher ce quart de finale (73%). Malgré du déchet dans le jeu, notamment en revers, et des difficultés face au jeu de retour du Suisse, Tsonga a montré un esprit conquérant devant le public monégasque malgré des hauts et des bas. Ce que l'on retiendra, c'est sa volonté de toujours aller vers l'avant. Et sa faculté d'être là dans les points chauds, comme lors de son jeu de service remporté à 1-1 au début du troisième set, après neuf minutes de combat. Le moment charnière de cette rencontre.

De son côté, Gaël Monfils a parfaitement tenu son rang face à Marcel Granollers. Facile vainqueur de l'Espagnol en deux manches (6-2, 6-4) dans le dernier quart de finale, après 1h14 de match, le Parisien a obtenu le droit de se frotter à son compatriote en demie. Supérieur au Catalan, Monfils s'est reposé sur un coup droit bien réglé et une régularité au service assez impressionnante (79% de premières) pour faire la différence.

Malgré un break concédé en début de seconde manche (à 0-1 en faveur de l'Espagnol), il s'est rapidement remobilisé - alors qu'il était victime d'un début de fringale - avant de reprendre le service de son rival à 4-4 et boucler son affaire. Seule ombre au tableau : un peu de déchet dans son jeu par moment (20 fautes directes). Mais "La Monf'", déjà demi-finaliste sur le Rocher en 2015, a encore confirmé son début de saison très régulier. Une véritable satisfaction.

0
0