AFP

Benneteau signe l'exploit

Benneteau signe l'exploit
Par Eurosport

Le 11/11/2009 à 19:27Mis à jour

Pour la première fois de sa carrière, Julien Benneteau s'est offert le scalp de Roger Federer en trois sets (3-6, 7-6, 6-4) lors du Masters de Paris-Bercy. Une journée qui aura vu Nadal, Djokovic, Del Potro, Murray, Clément, Monfils se qualifier pour les huitièmes de finale du tournoi.

MASTERS 1000 PARIS-BERCY - 2e tour

Julien Benneteau (Fra) bat Roger Federer (Sui, 1) 3-6, 7-6, 6-4
Prochain adversaire : Monfils (Fra, 16)

A genoux sur le central de Bercy, Julien Benneteau, 28 ans dans un mois et solide joueur du circuit mondial, est bouleversé. Devant un public acquis à sa cause et sans jamais donner le moindre signe de nervosité, le Bressan a sorti le match parfait pour éliminer Roger Federer dès le 2e tour du tournoi et devenir ainsi le 4e joueur français à battre le Suisse en tant que numéro 1 mondial (NDLR : avant lui, Gasquet, Simon et Tsonga). Dans l'ombre des Monfils, Simon, Gasquet, Tsonga, il est de ces joueurs français que l'on remarque peu. Sans jamais un mot plus haut que l'autre, sa carrière, sans titre à ce jour, est teinté de performances régulières sans grand fait marquant.

C'est désormais chose faite pour celui qui "s'est étonné lui-même. J'ai fait preuve d'une concentration, d'une constance à tous les niveaux pour rester à fond dans mon match". Et cela lui a réussi à merveille face à un Roger Federer qui n'aura jamais brillé Porte de Bercy. En huit participations, il n'aura jamais fait mieux que trois quarts de finale. Pour un soir, le Suisse aura laissé la vedette à un autre. "Ca restera gravé en moi à jamais. C'est pour des moments comme ça que je me bats depuis que je suis tout petit et que je fais des sacrifices tout au long de l'année", avouait ainsi Benneteau. Une victoire qu'il faudra vite digérer pour affronter jeudi Gaël Monfils. Encore un Bleu... Dans un tournoi qui réussit souvent aux Français, ils seront d'ailleurs cinq au stade des huitièmes de finale. Un record qui permettra d'avoir au moins deux Français en quart de finale.

Rafael Nadal (Esp, 2) bat Nicolas Almagro (Esp) 3-6, 7-6, 7-5
Prochain adversaire : Robredo (Esp, 15)

Trois semaines sans compétition, une saison tronquée et marquée par une accumulation de blessures, Rafael Nadal n'aura pas connu une année de tout repos. Pour son entrée en lice à Bercy, l'Espagnol sera passé par tous les états de nerf possibles. Souvent sur le reculoir et parfois même dépassé par les événements, l'ancien numéro 1 mondial a bien failli faire la même chose que l'an passé, repartir plus vite que prévu de la capitale parisienne. La faute, non seulement à un jeu que lui-même qualifiera de "trop défensif voire poussif", mais aussi au culot d'un Nicolas Almagro bien en jambes et capable de rivaliser du fond du court durant deux sets et demi.

Le problème avec Rafael Nadal, c'est qu'il ne faut jamais laisser une occasion de finir le travail sous peine de voir le Majorquin prendre le dessus moralement. Almagro aura eu les clés du match durant l'ensemble de la partie, mais en négociant bien fébrilement cinq balles de match au 2e set dont trois à 40-0 sur son service à 6-5, l'Espagnol s'est sabordé sous le regard pétrifié de son entourage. L'occasion était pourtant belle de mettre fin à une série de 4 défaites de rang face à Nadal. Mais le physique du 27e joueur mondial allait le trahir au moment décisif. Perclu de crampes à 3-3 dans la dernière manche, l'homme de Murcie breakait pourtant mais la fin était un calvaire et une aubaine pour un Nadal, loin d'être serein, d'en finir dans ce match. Une victoire bonne à prendre mais qui n'empêchait pas l'élève de Toni Nadal de reconnaître : "J'ai besoin de matches pour revenir et retrouver du rythme. Je suis encore en dedans sur bien des points et cela se voit". Le prochain rendez-vous face à Tommy Robredo pourrait être un nouvel indice sur l'état de forme réel du dauphin de Roger Federer.

Gaël Monfils (Fra, 16) bat David Guez (Fra) 6-4, 7-6
Prochain adversaire : Benneteau (Fra)

On ne sait comment se présentera Gaël Monfils au prochain tour, mais une chose est sûre, l'année a été longue pour le Parisien. Qualifié pour les 8e de finale après sa victoire mercredi sur son compatriote David Guez (6-4, 7-5), a avoué qu'il se sentait au bout du rouleau. "Je n'ai pas de jus. C'est dur, parce que mon jeu est basé sur le physique", avouait-il. Contre le surprenant David Guez, 179e mondial, Monfils a dû puiser dans ses dernières ressources pour ne pas se laisser embarquer dans un troisième set. "Je n'ai pas bien joué. J'ai eu une panne physique monumentale", a-t-il reconnu. Après sa victoire au tournoi de Metz fin septembre, Monfils a commencé à accuser la fatigue durant la tournée asiatique. "Depuis, ça chute grave. C'est le tremplin à l'envers, a dit le N.16 mondial. J'ai envie de jouer, mais il n'y a pas d'essence". Au prochain tour, Monfils pourrait affronter Roger Federer, opposé mercredi soir au Français Julien Benneteau, et ne se fait pas trop d'illusions: "Je me dis que sur un match j'arriverai peut-être à tenir, mais je n'y crois pas trop, même si c'est bientôt Noël".

Andy Murray (GBR, 4) bat James Blake (USA) 6-3, 6-7, 7-6
Prochain adversaire : Radek Stepanek (RTC)

Tommy Robredo (Esp, 15) bat Thomas Berdych (RTC) 6-4-6-4
Prochain adversaire : Nadal (Esp, 2)

Fernando Gonzalez (Chl, 11) bat John Isner (USA, 35) 7-5, 7-6
Prochain adversaire : Del Potro (Arg, 5)

Novak Djokovic (SER, 3) bat Juan Monaco (ARG) 6-3, 7-5
Prochain adversaire : Clément (Fra, 93)

Robin Söderling (SUE, 9) bat Ivo Karlovic (CRO) 6-4, 7-6 (8/6)
Prochain adversaire : Davydenko (Rus, 7)

Marin Cilic (CRO, 12) bat Lukasz Kubot 6-7, 6-4, 6-2
Prochain adversaire: Verdasco (Esp, 7)

Arnaud Clément (Fra) bat Tommy Haas (All, 17) 5-7, 6-3, 7-6
Prochain adversaire : Djokovic (Ser, 3)

0
0