Getty Images

Benoît Paire sort Schwartzman et se qualifie pour les huitièmes

Paire s'est accroché et le voilà en huitièmes
Par Eurosport

Le 16/05/2018 à 20:03Mis à jour Le 16/05/2018 à 21:28

MASTERS 1000 ROME - Benoît Paire a signé une performance intéressante mercredi sur la terre battue italienne. Le Français, mené 6-2, 4-2, a finalement battu en trois manches (2-6, 6-4, 6-2) l'Argentin Diego Schwartzman pour se hisser en huitièmes de finale, où il affrontera le Croate Marin Cilic.

Voilà une performance qui va faire un bien fou à Benoît Paire à seulement une dizaine de jours de Roland-Garros. Le Français, en quête de confiance et de résultats, s'est- imposé mercredi face au numéro 15 mondial, l'Argentin Diego Schwartzman (2-6, 6-4, 6-2), pour poursuivre sa progression dans ce Masters 1000 de Rome. Voilà l'Avignonnais en huitièmes de finale. Il y défiera jeudi Marin Cilic, qui s'en est sorti sur le fil face à Ryan Harrison.

Un succès contre un Top 15, c'est exactement ce dont avait besoin Benoît Paire, qui peut en prime se satisfaire de ne pas avoir lâché prise mentalement dans cette rencontre où il aura longtemps été malmené. Avec un set et un break de retard (2-6, 2-4), il semblait même très audacieux de l'imaginer quitter le court en vainqueur.

Mais un mauvais jeu de service de Schwartzman a permis au Tricolore de se relancer dans cette deuxième manche. Après quoi il a totalement survolé les débats pour remporter dix des douze derniers jeux, malgré une douleur au dos qui s'est semble-t-il réveillée.

Benoît Paire a toutefois eu un mal fou à plier pour de bon cette partie puisqu'il a eu besoin de... huit balles de match pour s'imposer. Trois à 5-1 en sa faveur sur le service de Diego Schwartzman, puis cinq sur son propre engagement dans le jeu suivant. Mais là encore, il n'a pas craqué et c'est bien là l'essentiel. "Mentalement, je ne me suis pas énervé, je n'ai pas lâché, c'est positif", s'est félicité Paire, coutumier des sautes d'humeur, au micro de BeIn Sports.

0
0