MS PARIS-BERCY - Finale

T. Berdych (Rtc) bat I. Ljubicic (Cro, 6) 6-3, 6-4, 3-6, 4-6, 6-4

Masters series Paris-Bercy
Ljubicic irrésistible
06/11/2005 À 05:30

Ivan Ljubicic est passé à côté de son premier défi de fin de saison. Touché au genou, fatigué, "très fatigué" selon ses propres mots avant le début de la rencontre, le Croate n'a pas eu les ressources physiques pour repousser le tennis tonique de son adversaire du jour.

A 20 ans, Tomas Berdych vient de faire une belle entrée sous les feux des projecteurs du circuit. Malgré les nombreuses défections qui avaient plombé l'ambiance en début de semaine (Federer, Nadal, Agassi et Hewitt entre autres ont déclaré forfait), son parcours à Bercy ne doit rien au hasard. Il a écarté deux compatriotes, les deux meilleurs joueurs tchèques de la décennie Novak et Stepanek mais aussi trois joueurs encore en lice pour une place à Shanghai, Coria, Gaudio (plus Ljubicic), et un Ferrero motivé. Cette place en finale n'était donc pas usurpée. Avec l'étiquette d'outsider idéal, jeune, n'ayant rien à perdre, Tomas a débuté tambour battant son dernier match de la saison, le plus important.

Ljubicic trop lent

Avec un schéma de jeu simple mais terriblement efficace auquel il n'a jamais dérogé - grand service fort et profond suivi en coup droit vers l'avant, Berdych a rapidement débordé la tête de série numéro 6 du tournoi. Privé d'énergie et incapable de mettre du poids dans ses balles, Ljubicic a semblé d'une lenteur extrême dans son placement. Breaké à 1-3, il a vaguement tenté de contenir le coup droit adverse en chop de revers. Idem dans le second set (break à 4-5) avec un léger mieux cependant au service pour Ivan. Dos au mur, le Croate s'est enfin décidé à oublier toute gestion de ses efforts.

En retrouvant toute son intensité en premières balles et dans l'échange, il a réussi à inverser la tendance du match et à faire douter son rival novice à ce niveau de compétition. A 2-0, le futur finaliste de la Coupe Davis enroule un passing de coup droit pour faire le break. Ivan hurle, serre le poing et tient de main de fer son service pour remporter le troisième puis le quatrième set, suite à un break offert par Tomas (deux fautes directes) à 5-4.

Berdych confirme

Le cinquième set s'annonce équilibré entre un joueur usé mais dans le rythme au service, et un jeune joueur qui doit supporter la pression de l'événement pour la première fois. Appliqués, les deux joueurs ont accumulé les huit premiers jeux sans donner la moindre marque de faiblesse. A 4-5, après trois jeux blancs et de nombreux aces (26 pour Ljubicic/16 pour Berdych), une jeu à 40/15 pour son adversaire, Ljubicic sert pour rester dans le match. A 0/40, Ivan s'appuie une dernière fois sur sa terrible première balle, mais la béquille cède sur la quatrième balle de match. Berdych saute sur le retour et prend le Croate à contre-pied sur un revers d'attaque.

Déjà vainqueur à Palerme en 2004, finaliste à Bastad cette année, Tomas Berdych a prouvé que sa victoire sur Roger Federer aux JO d'Athènes n'était pas anecdotique. Privé de ses vedette, le dernier Masters Series de l'année en a peut-être révélé une à venir ?

LES REACTIONS D'APRES MATCH

Tomas Berdych :

"C'est la meilleure façon de terminer ma saison. J'ai été un peu surpris par les deux premiers sets car je m'attendais à une tactique différente de la part d'Ivan. Je savais que par la suite il allait jouer mieux. J'ai eu quelques problèmes à la jambe à la fin du quatrième set. Même si habituellement je ne suis pas particulièrement tendu avant les matchs, je l'étais bien sûr un peu cette fois-ci parce que c'était ma première finale à ce niveau. Gagner contre Federer (en 2004) et Nadal (cet été) m'a permis de me rendre compte que je pouvais battre n'importe qui. Cette victoire change mes objectifs. Je peux maintenant viser le Top 20 et peut-être mieux."

Ivan Ljubicic (CRO):

"La clé a été le début du match. Il a très bien commencé alors que moi j'avais du mal à me déplacer. Il était vraiment partout. Il retournait bien, il servait bien. Je n'arrivais même pas à retourner ses deuxièmes services. Et puis à partir du troisième set, il n'a plus aussi bien joué et je suis revenu un peu. Le mot qui le résume le mieux est "dangereux". Il est fort des deux côtés. Son seul problème, ce sont les balles basses. Mon niveau d'énergie était très bas aujourd'hui. Tout le monde a pu voir que je ne bougeais pas aussi bien qu'à Metz, Vienne ou Madrid. Mais je ne me plains pas, ça reste un bon résultat. J'ai atteint un objectif incroyable: jouer le Masters. Je finis dans le Top 10. J'ai encore la finale de la Coupe Davis à jouer. Je ne suis pas du tout déçu. Le seul homme plus heureux que moi sur la terre en ce moment, c'est Tomas".

LE PARCOURS DE TOMAS BERDYCH

1er tour : bat J. Novak (Rtc) 7-5, 6-3
2e tour : bat G. Coria (Arg, 2) 6-4, 6-2
1/8 : bat J C. Ferrero (Esp, 13) 7-5, 6-7(9/7), 6-4
1/4 : bat G. Gaudio (Arg, 7) 7-5, 6-0
1/2 : bat R. Stepanek (Rtc, 8) 6-1, 3-6, 6-3
Finale : bat I. Ljubicic (Cro, 6)

Son classement actuel (technique) : 50e mondial

LES DIX DERNIERS VAINQUEURS

2005: Tomas Berdych (TCH)
2004: Marat Safin (RUS)
2003: Tim Henman (GBR)
2002: Marat Safin (RUS)
2001: Sébastien Grosjean (FRA)
2000: Marat Safin (RUS)
1999: Andre Agassi (USA)
1998: Greg Rusedski (GBR)
1997: Pete Sampras (USA)
1996: Thomas Enqvist (SUE)

Masters series Paris-Bercy
Roddick incertain pour Shanghai
05/11/2005 À 16:00
Masters series Paris-Bercy
Ljubicic à Shanghaï
05/11/2005 À 06:45