Panoramic

Novak Djokovic, 11 stats délirantes pour une saison de tous les records

Djokovic, 11 stats délirantes pour une saison de tous les records

Le 24/11/2015 à 12:08Mis à jour Le 24/11/2015 à 13:18

De janvier à novembre, de son Petit chelem à son record de titres en Masters 1000, Novak Djokovic a survolé la saison 2015. Une des plus exceptionnelles de l'histoire du tennis. La preuve en 11 statistiques, révélatrices, parmi d’autres, de la suprématie du Serbe.

4. Comme ses titres consécutifs au Masters

Si, avec 6 victoires, Roger Federer reste le champion le plus titré de l’histoire du tournoi des maîtres, Novak Djokovic a innové le week-end dernier à Londres, en devenant le premier joueur à s’imposer quatre fois consécutives au Masters. De 2012 à 2015, le Serbe n’a rien laissé à ses adversaires. Ilie Nastase et Ivan Lendl qui, comme lui, avaient triomphé trois fois de suite, avaient échoué dans leur quête du quadruplé.

Novak Djokovic

Novak Djokovic AFP

4. Le nombre de joueurs ayant battu Djokovic

Ivo Karlovic. Roger Federer. Stan Wawrinka. Andy Murray. Et basta. Ce sont les quatre joueurs ayant réussi à infliger au moins une défaite à Novak Djokovic cette saison. Une, en l'occurrence, pour ce qui concerne Karlovic (à Doha), Wawrinka (à Roland-Garros) et Murray (à Montréal), Federer étant à l'origine à lui seul de la moitié des revers du Serbe (en finale à Dubaï et Cincinnati, en poules du Masters).

6. Son nombre de titres en Masters 1000

Et un record, un. Jusqu'à cette année de martien du Djoker, personne n'avait remporté plus de 5 Masters 1000 dans une même saison, depuis la création de cette catégorie de tournois en 1990. Djokovic l'avait fait en 2011, avant d'être imité deux ans plus tard par Rafael Nadal. Vainqueur à Indian Wells, Miami, Monte-Carlo, Rome, Shanghai et Bercy, le Serbe est donc le premier sextuple vainqueur dans cette catégorie de tournoi en une seule année.

11. Son nombre de titres

Plus fort qu’en 2011. Il y a quatre ans, Djokovic avait fini son exceptionnelle année avec 10 titres au compteur. Mais il avait coincé en fin de saison. Pas cette fois. Résultats, il a cette fois remporté 11 tournois : 3 en Grand Chelem, 6 Masters 1000, le Masters et un ATP 500. Un total remarquable, qui égale le record personnel de Rafael Nadal, en 2005. Mais le Majorquin n’avait à l’époque remporté qu’un seul Grand Chelem et 4 Masters 1000. Seul Roger Federer a fait mieux. En 2006, le Suisse avait enlevé 12 titres, et il avait soulevé 11 trophées en 2004 et en 2005, pour un enchaînement sans précédent de 34 titres en trois saisons.

15. Le nombre de finales consécutives

Peut-être la stat la plus extraordinaire de sa saison. Novak Djokovic a débuté à Doha, au tout début du mois de janvier. Encore en rodage, il s’est incliné en quarts de finale. Et après ? Il a disputé 15 tournois, de l’Open d’Australie en janvier au Masters en novembre. Dans ces 15 tournois, il a toujours atteint la finale. En gros, cette année, quand Djokovic n’était pas bon, il a perdu en finale. Mais il a en quand même gagnées 11... Dans l'ère open, jamais personne n'avait aligné plus de 13 finales de suite dans une même saison. Nole a dépassé en la matière l'Argentin Guillermo Vilas, qui avait joué 13 finales d'affilée en 1977.

31. Ses victoires sur des membres du Top 10

Le patron a disputé 36 matches en 2015 face à des joueurs qui, au moment de ce duel, évoluaient dans le Top 10. Djokovic n’en a perdu que cinq : trois face à Federer, un contre Wawrinka et un autre contre Murray. Il a gagné tous les autres. 31 au total. C’est du jamais vu. Personne n’avait jamais dépassé les 24 victoires dans une même année. Djokovic co-détenait d’ailleurs ce record avec Rafael Nadal. Djokovic a donc signé 37% de ses succès contre des joueurs du Top 10. A titre de comparaison, en 2006, lors de sa campagne à 92 victoires, Roger Federer n’avait gagné "que" 19 matches face au Top 10, soit seulement 20,7%.

Rafael Nadal - Novak Djokovic - Masters 2015

Rafael Nadal - Novak Djokovic - Masters 2015AFP

52. Son nombre de semaines en tête du classement ATP

L'année n'est pas encore terminée mais, la finale de Coupe Davis exceptée, la saison était terminée, Novak Djokovic passera les fêtes de fin d'année là où il avait passé les précédentes : sur le trône. L'ATP n'aura connu qu'un seul numéro un mondial cette année. Une première depuis Roger Federer en 2007. Lors des 7 saisons suivantes, le fauteuil de leader du circuit masculin avait changé de locataire au moins une fois dans l'année.

Cette fois, le Djoker n'a pas partagé, trustant la première place pendant 52 semaines. Et ça va durer. Même s'il ne jouait pas un seul match jusqu'au prochain Wimbledon, Djokovic serait vraisemblablement encore numéro un. De Wimbledon au Masters, il a en effet pris 9000 points, soit davantage que le total de son actuel dauphin, Andy Murray. Nole est le patron du classement ATP sans discontinuer depuis le début du mois de juillet 2014. A coup sûr, il fêtera ses deux ans de règne continu en juillet 2016.

82. Son nombre de matches gagnés

Un record personnel. Il n'avait jamais gagné plus de 75 matches en une seule saison. Il a accumulé 82 victoires en 2015 en 88 matches. Cela reste en-deçà des 92 victoires de Federer en 2006 ou des 93 de Connors en 1974. Mais c'est autant que John McEnroe lors de sa fameuse saison en 1984 et c'est aussi la première fois depuis Rafael Nadal en 2008 qu'un joueur atteint la barre des 80 succès dans une saison. Et Djokovic a remporté 70 de ces 82 matches en Grand Chelem, Masters 1000 ou au Masters. Du jamais vu.

90. Son pourcentage de services gagnés

En la matière, Novak Djokovic n’est pas le numéro un mondial. Il n’est "que" 5e. Mais devant lui, on retrouve trois énormes canonniers (Karlovic, Raonic, Isner) et Federer. Mais qu’un joueur comme Novak Djokovic ait remporté plus de 90% de ses jeux de service en dit long sur ses progrès en la matière. "Il fait très peu d’aces, mais il fait quand même un nombre incalculable de points avec sa première balle, explique ainsi Patrick Mouratoglou. Car derrière sa première, il conclut le plus souvent sur son deuxième ou, au pire, troisième coup de raquette. Il fait presque autant de points que les grands serveurs, mais de façon indirecte". Surtout, Djokovic est le seul à gagner au moins 90% de ses jeux de service tout en remportant plus de 30% des jeux de service adverse…

16585. Son nombre de points à l'ATP

Et encore un record. A barème égal, Novak Djokovic a surpassé la saison 2006 de Roger Federer, qui faisait office de référence jusqu'alors. Le Suisse avait cumulé 16010 points en fin de saison il y a neuf ans. Djokovic a fait un peu mieux en clôturant l'exercice 2015 avec 16585 points, décomposés comme suit :

Grand Chelem : 7200 points (2000 x 3 + 1200)
Masters 1000 : 7200 points (1000 x 6 + 600 x 2)
Masters : 1300 points (200 x 2 + 400 + 500)
ATP 500 : 800 (500 + 300)
ATP 250 : 45
Coupe Davis : 40

21 592 125. Ses gains en 2015

Ce n'est sans doute ni une motivation ni une finalité. Mais c'est une conséquence de la suprématie djokovienne : alors que jamais personne n'avait dépassé les 16 millions de dollars de gain en une saison, le Djoker, lui, a fait sauter le couvercle des 20 millions. Des 21, même. A titre de comparaison, Stan Wawrinka, dont on peut dire à tout le moins qu'il réalise une très honorable carrière, a franchi lors du Masters les 20 millions de dollars de gain. Mais sur l'ensemble de sa carrière.

La saison 2015 de Novak Djokovic en chiffres
0
0