EFE

Verdasco sonne Murray

Verdasco sonne Murray
Par Eurosport

Le 26/01/2009 à 05:45Mis à jour

Fernando Verdasco n'est plus le même joueur depuis sa victoire en finale de Coupe Davis. A Melbourne, l'Espagnol vient de sortir Andy Murray, N.4 mondial, prétendant au titre, et récent vainqueur à Doha. Le match s'est joué en cinq sets : 2-6, 6-1, 1-6, 6

Eurosport Player: Regardez jusqu'à 16 courts en LIVE

Voir sur Eurosport

OPEN D'AUSTRALIE - Huitièmes de finale

Fernando Verdasco (ESP/N.14) bat Andy Murray (GBR/N.4) 2-6, 6-1, 1-6, 6-3, 6-4
Prochain adversaire : Blake ou Tsonga.

Pierre après pierre, Fernando Verdasco a démonté l'échafaudage d'Andy Murray. L'Ecossais n'avait pas impressionné son monde lors de la première semaine. Il a flanché dès qu'un adversaire consistent l'a mis sous pression. Verdasco, vainqueur de la Coupe Davis en décembre dernier, exécuteur de ses trois premiers adversaires à Melbourne (Mannarino, Clément et Stepanek), n'avait lâché que douze jeux avant de jouer Murray. Personne n'avait jamais fait mieux à l'Open d'Australie depuis le début de l'ère Open en 1968. Ce lundi, son bras gauche foudroyant n'a pas été trahi par des moments de déconcentration qui lui ont coûté cher par le passé. A 3-2 pour Murray dans le cinquième set, Fernando sauve deux balles de break avec la manière. Et le match bascule définitivement alors qu'il avait balancé jusque-là entre les deux joueurs, entre les éclairs de l'Espagnol et le timing de l'Ecossais.

Verdasco : "La Coupe Davis m'a changé"

Son rival du jour, pas accablé pour autant, donnait son point de vue sans amertume : "Parfois on tombe simplement sur plus fort que soi. C'est un excellent joueur, il est en pleine confiance, c'est évident. Il a servi incroyablement bien dans les deux derniers sets, surtout lorsqu'il était mené au score. S'il continue à servir comme ça il sera très difficile à battre. Il mérite sa victoire, même si je n'étais pas à mon meilleur niveau. J'ai eu mes chances dans chaque set, à part le deuxième."

0
0