Reuters

Dolgopolov se paye Söderling

Dolgopolov se paye Söderling
Par Eurosport

Le 24/01/2011 à 06:39Mis à jour Le 24/01/2011 à 10:36

Après Jo-Wilfried Tsonga, Alexandr Dolgopolov s'est offert Robin Söderling, N.4 mondial, en huitièmes de finale de l'Open d'Australie 1-6, 6-3, 6-1, 4-6, 6-2. L'Ukrainien, 46e mondial, affrontera en quarts de finale Andy Murray, facile vainqueur de l'Autrichien Jurgen Melzer, 6-3, 6-1, 6-1.

Eurosport Player: Regardez jusqu'à 16 courts en LIVE

Voir sur Eurosport

Alexandr Dolgopolov (UKR) bat Robin Söderling (SUE/N.4) 1-6, 6-3, 6-1, 4-6, 6-2. Prochain adversaire: Murray

Andy Murray (GBR/N.5) bat Jurgen Melzer (AUT/N.11) 6-3, 6-1, 6-1

Robin Söderling, qui n'avait jusqu'à cette année jamais passé le stade du 2e tour, ne sera pas au rendez-vous des quarts de finale. Le Suédois, N.4 mondial, a été battu en cinq manches par l'Ukrainien Alexandr Dolgopolov, ce même joueur qui a fait mordre la poussière à Jo-Wilfried Tsonga le tour précédent, également au meilleur des cinq manches. Le choc attendu face à Andy Murray, qui a balayé Jurgen Melzer 6-3, 6-1, 6-1, n'aura donc pas lieu.

Alors que le tournoi australien s'apprêtait à accueillir 7 des 8 meilleurs joueurs mondiaux en quarts de finale, Söderling est passé complètement à travers son match. La déception est grande pour le Suédois, qui avait atteint en 2010 la finale de Roland-Garros, les quarts à Wimbledon et l'US Open, puis s'était imposé à Paris-Bercy. Cette défaite pourrait même lui coûter sa place de 4e mondial si Andy Murray, actuellement 5e au classement ATP et finaliste l'an passé, remporte le tournoi. "Le premier mois de l'année ne me réussit pas d'habitude", relativise le Suédois, battu au 1er tour l'an dernier à Melbourne. "Là, j'ai gagné un titre (à Brisbane) et je suis parvenu jusqu'en 8e, c'est déjà mieux que les années précédentes."

Murray à l'affût

Söderling avait pourtant rapidement pris la mesure de son adversaire, réputé pour être capable du meilleur comme du pire, dans un premier set expédié en 21 minutes. Le Suédois était bien aidé par l'Ukrainien qui ne passait que trois premières balles dans toute la manche. Dolgopolov se reprenait cependant lors des deux manches suivantes. Il améliorait son rendement au service et surtout réussissait trois fois plus de coups gagnants que Soderling, écoeuré à certains moments. Inlassable relanceur, puis soudain très agressif avec quelques traits de génie, "Dolgo" ne rendait pas les armes malgré la perte du 4e set. Au contraire, il creusait de nouveau l'écart au 5e set et concluait sur la mise en jeu du Suédois, à sa quatrième balle de match.

Le jeune Ukrainien de 22 ans attend désormais Murray, mercredi, qu'il a rencontré une seule fois, en 2006 en Coupe Davis, au profit de l'Ecossais. Ce dernier a taillé en pièces l'Autrichien Melzer, 6-3, 6-1, 6-1. "Je ne m'attends pas à faire tout le tournoi en remportant mes matches comme cela, a nuancé un Murray prudent. Je suis préparé mentalement à ce que cela devienne plus dur. Comme lors des précédents matches, j'ai bien débuté. Mes frappes étaient propres dès le départ." Supérieur dans tous les compartiments face à un adversaire exaspéré par son propre niveau de jeu, Murray a facilement pris le large pour s'imposer en 1h43, sans avoir perdu un seul set pour l'instant. Et ce, pour une moyenne de 5,5 jeux encaissés.

0
0