Tsonga dégringole, Murray et Söderling rigolent

Tsonga dégringole, Murray et Söderling rigolent
Par Eurosport

Le 21/01/2011 à 23:21Mis à jour Le 22/01/2011 à 21:53

Il n'y a plus de Français à Melbourne : Jo-Wilfried Tsonga a été battu par l'Ukrainien Dolgopolov au 3e tour de l'Open d'Australie (3-6, 6-3, 3-6, 6-1, 6-1). Murray face à Garcia-Lopez, Söderling contre Hernych, sont passés sans problème. Cilic a sorti Isner en 5 sets. Baghdatis a abandonné.

Eurosport Player: Regardez jusqu'à 16 courts en LIVE

Voir sur Eurosport

Ne cherchez plus un Français à Melbourne dans le tableau messieurs, il n'y en a plus. Jo-Wilfried Tsonga, finaliste en 2008, quart de finaliste en 2009, demi-finaliste en 2010, a fait flop face au 46e joueur mondial, l'imprévisible Alexander Dolgopolov. Un nom qui résonne aujourd'hui comme une chute dans les escaliers du Grand Chelem pour tout le tennis tricolore après les échecs nets de ses meilleurs joueurs au 2e ou 3e tour. Les espoirs soulevés par l'accession à la finale de la Coupe Davis sont loin.

Après un début de match haché mais au scénario prévisible : Tsonga trop puissant et Dolgopolov trop irrégulier, le match s'est progressivement équilibré tout en restant décousu. Tsonga a ensuite totalement perdu le fil de son jeu dans les deux derniers sets. Il avait souffert lors du premier tour, il savait qu'il n'allait pas jouer les patrons à Melbourne cette année, mais il ne s'attendait peut-être pas à revenir avec un costard taillé par Dolgopolov :

"Je ne vais pas arriver là et dès les trois premiers mois de reprise éclater tout le monde, impossible, s'est défendu Tsonga. Ça prend du temps, il faut accepter qu'on a perdu un peu de sa superbe et qu'il faut se reconstruire et bosser." Le programme de l'année est donné. Il faudra quelques coups d'éclats pour oublier la déception du moment. Tsonga brillait en Australie mais luttait sur les autres tournois du Grand Chelem. A lui d'inverser le déroulement de sa saison.

L'INFO DU JOUR

Pour la première fois depuis 19 ans, aucun représentant français ne sera présent en huitièmes de finale de l'Open d'Australie. En 1992, la dernière chance française, Alexia Dechaume, s'était inclinée au 3e tour face à l'Américaine Patty Fendick. Les messieurs alors engagés - Cédric Pioline, Olivier Delaitre, Guy Forget et Arnaud Boetsch - n'avaient, eux, pas franchi le cap du 2e tour. Depuis, au moins un Bleu avait assuré la permanence comme Mary Pierce, Amélie Mauresmo, Sébastien Grosjean ou Jo-Wilfried Tsonga. L'Open d'Australie est le tournoi du Grand Chelem qui a le mieux réussi aux Français dans l'histoire récente. Dans les deux dernières décennies, Amélie Mauresmo en 2006 et Mary Pierce en 1995, se sont ainsi imposées à Melbourne. Chez les messieurs, Arnaud Clément en 2001 et Jo-Wilfried Tsonga en 2008 y ont atteint la finale.

LES PERFS DU JOUR

Oleksandr Dolgopolov Jr. (UKR) bat Jo-Wilfried Tsonga (FRA/N.13) 3-6, 6-3, 3-6, 6-1, 6-1
Prochain adversaire : Söderling.

Milos Raonic (CAN) bat Mikhail Youzhny (RUS/N.10) 6-4, 7-5, 4-6, 6-4
Prochain adversaire : Ferrer.

AUTRES RESULTATS

Robin Söderling (SWE/N.4) bat Jan Hernych (CZE) 6-3, 6-1, 6-4
Prochain adversaire : Dolgopolov.

Andy Murray (GBR/N.5) bat Guillermo García-López (ESP/N.32) 6-1, 6-1, 6-2
Prochain adversaire : Melzer
Marcos Baghdatis, qui était mené 7-6, 2-6, 2-6, 3-3 par Jürgen Melzer au 3e tour, a été contraint d'abandonner.

David Ferrer (ESP/N.7) bat Ricardas Berankis (LTU) 6-2, 6-2, 6-1
Prochain adversaire : Raonic.

Marin Cilic (CRO/N.15) bat John Isner (E-U/N.20) 4-6 6-2 6-7 7-6 9-7

0
0