AFP

Gasquet n'a jamais existé

Gasquet n'a jamais existé
Par Eurosport

Le 23/01/2012 à 08:36Mis à jour Le 23/01/2012 à 09:54

Richard Gasquet a été éliminé en huitièmes de finale de l'Open d'Australie par l'Espagnol David Ferrer (6-4, 6-4, 6-1), lundi à Melbourne, sans lutter. Il n'y a plus de Français en lice après l'élimination un peu plus tôt de Jo-Wilfried Tsonga par Kei Nishikori.

Eurosport Player: Regardez jusqu'à 16 courts en LIVE

Voir sur Eurosport

Et Richard Gasquet est retombé dans ses travers. Pourtant séduisant depuis le début de la quinzaine australienne, il en est sorti par la petite porte au terme d'une rencontre médiocre perdue dans les intentions. Mené de deux breaks dans le deuxième set, le Français a recollé à 4-4 avant de laisser l'initiative du jeu à David Ferrer. Nouveau break pour l'Espagnol, ultime tournant du match. Le reste ? Une lente descente aux enfers. Gasquet est sorti de son match et du tableau de l'Open d'Australie. De la frustration d'abord pour Gasquet puis du renoncement évident. A l'image de la balle de match scellée par un coup droit aussi tranchant qu'une pelle à tarte qui venait mourir dans le milieu du filet. Il n'y a plus de Français en course à Melbourne. Le Biterrois a subi la loi du taureau espagnol (6-4, 6-4, 6-1) en 8e de finale sans que cela ne souffre d'aucune discussion.

"Je suis dans le dur, je n'y arrive pas", a lâché le Français en bout de course dans la fournaise de l'Hisense Arena. Montées au filet sans conviction, revers en panne, le dernier set s'est transformé en parodie. Face à l'Espagnol très accrocheur, la différence d'attitude a été saisissante. Ferrer en voulait plus. Tout simplement. La faiblesse indigne de la performance de Richard Gasquet ne manquera pas d’alimenter toutes les questions autour d’un joueur visiblement entré sur le court battu d’avance. En jouant très moyennement, David Ferrer a réussi le tour de force de s’imposer en trois sets dans un huitième de finale rendu léthargique autant par la chaleur que le niveau médiocre de ce match.

Pourtant, Ferrer s’est ingénié à tenter de donner sa chance à Gasquet à cause de fautes plus nombreuses que d’ordinaire (23 contre 27 au Français). Ce sera forcément une autre histoire en quart face à Novak Djokovic ou Lleyton Hewitt. Crispé, jouant encore beaucoup trop loin de sa ligne de fond de court, Gasquet n’a montré aucun progrès et surtout aucune envie dans une rencontre qui souligne encore son désarroi quand il atteint le cap des huitièmes de finale en Grand Chelem : 10e défaite en 11 matches à ce stade de la compétition. Une statistique catastrophique.

SUIVEZ L'OPEN D'AUSTRALIE EN DIRECT SUR EUROSPORT PLAYER ET SUR L'ANTENNE D'EUROSPORT !

0
0