Getty Images

Alizé Cornet qualifiée pour le 3e tour en dominant Julia Görges (6-4, 6-3)

La belle surprise, c'est Cornet !

Le 17/01/2018 à 11:01Mis à jour Le 17/01/2018 à 16:06

OPEN D'AUSTRALIE - Le vent de fraîcheur dans le camp français se nomme Alizé Cornet ! La Tricolore a dominé sans coup férir l'Allemande Julia Görges (6-4, 6-3), tête de série N.12 du tournoi et joueuse parmi les plus en forme du circuit féminin. La Niçoise a régné sur la rencontre de bout en bout pour s'offrir une première victoire contre une joueuse du Top 20 en Grand Chelem.

Eurosport Player: Regardez jusqu'à 16 courts en LIVE

Voir sur Eurosport

Alizé Cornet frappe fort. Même très fort. La Française s'est offert une performance de choix, mercredi à Melbourne, en s'offrant le scalp d'une cliente, l'Allemande Julia Görges, lors du 2e tour. Balayée en deux manches (6-3, 6-4), la tête de série N.12 n'a pas résisté à la fougue de la Niçoise qui a joué le match parfait et battu pour la première fois de sa carrière un membre du Top 20 en Grand Chelem.

De retour au 3e tour du premier Chelem de la saison, Cornet affrontera la Belge Elise Mertens, renversante vainqueur de la locale Daria Gavrilova en toute fin de session (7-5, 6-3), pour une place en huitièmes de finale. Un stade du tournoi qu'elle n'a atteint qu'une seule fois dans sa carrière en 2009. Et il y a quelque chose à aller chercher.

Vidéo - Passing long de ligne, amortie de rêve... Cornet s'est sublimée pour éliminer Görges

02:09

Görges en était à 15 victoires de rang

Pour vous situer la performance réalisée par Cornet en Australie, il faut juste se replonger quelques semaines en arrière. Görges, débarquée à Melbourne avec un statut d'outsider, sortait d'une série de quinze succès de rang à cheval sur la fin de saison dernière et le début d'exercice 2018 où elle s'était emparée du titre à Auckland. Faire tomber la montagne Görges, Cornet ne l'avait jamais fait en cinq confrontations.

Solide et constante, Cornet a réussi à sortir la prestation nécessaire pour faire tomber l'une de ses bêtes noires sur le circuit. Très régulière (17 fautes directes), la 42e joueuse mondiale, tacticienne, a fait du court son principal allié. En face, l'Allemande, complètement lâchée par son coup droit, a fait l'exact inverse. Ses 41 fautes directes n'ont pas su compenser ses 23 coups gagnants. Attaquer, prendre le contrôle, c'est toute la base du jeu de la native de Bad Oldesloe. Sa belle série a pris fin au moment où on n'y attendait pas. Pour le plus grand bonheur de Cornet, vainqueur logique et désormais aspirante à quelque chose dans cet Open d'Australie.

Alizé Cornet lors de l'Open d'Australie 2018

Alizé Cornet lors de l'Open d'Australie 2018Getty Images

0
0