Getty Images

Khachanov fait un flop à Melbourne

Khachanov fait un flop
Par Eurosport

Le 18/01/2019 à 10:43Mis à jour Le 18/01/2019 à 12:32

OPEN D'AUSTRALIE - Déception à Melbourne pour Karen Khachanov. Le Russe, vainqueur du dernier Masters 1000 de la saison 2018 à Bercy, est tombé dès le 3e tour vendredi face à Roberto Bautista Agut. L'Espagnol s'est imposé en trois sets (6-4, 7-5, 6-4) pour se hisser en huitièmes de finale.

Karen Khachanov espérait sans doute autre chose de ce premier Grand Chelem de l'année. Le premier, pour lui, avec son nouveau statut de vainqueur en Masters 1000. Au vu de sa fin de saison 2018, le jeune Russe était attendu comme un client aux Antipodes. Mais vendredi, il a été stoppé net en 16es de finale par Roberto Bautista Agut, décidément en feu depuis le début de cette campagne 2019.

Vainqueur du tournoi de Doha au tout début du mois de janvier, avec au passage une victoire sur Novak Djokovic, Bautista Agut continue sur sa lancée. Il a désormais remporté ses huit premiers matches de l'année. Après deux marathons aux deux premiers tours (victoires en cinq sets contre Andy Murray et John Millman), on pouvait craindre un coup de mou physiquement pour l'Espagnol, mais il n'en a rien été.

Vidéo - Bautista Agut fait tomber Khachanov : Les temps forts du match

02:59

Bautista Agut va retenter sa chance

Il n'a eu besoin que de trois sets (6-4, 7-5, 6-4) et à peine plus de deux heures de jeu pour se défaire d'un Karen Khachanov fantomatique. Le Russe a arrosé dans tous les sens, commettant 50 fautes directes, et son service n'a pas eu l'impact habituel. Outre ses cinq doubles fautes, il a surtout passé trop peu de premières balles (52%) et remporté seulement 65% des points derrière celles-ci.

Un jeu a symbolisé ce match en même temps qu'il l'a fait basculer : à 5-4 dans le premier set, alors qu'il n'avait encore jamais été inquiété sur son service, Khachanov a commis quatre fautes pour offrir un break blanc synonyme de première manche à Roberto Bautista Agut. Le ton était donné. S'il a effacé un break pour recoller à 3-3 dans le deuxième acte, le vainqueur de Bercy a vécu le même scénario catastrophique dans les deuxième et troisième manches en concédant un break fatal au pire moment, à 6-5 puis à nouveau à 5-4.

C'est la 10e fois de sa carrière que Roberto Bautista Agut accède aux huitièmes de finale d'un tournoi du Grand Chelem. Un vrai plafond de verre pour le Valencien, qui n'a encore jamais réussi à atteindre les quarts. A 30 ans, il va donc retenter sa chance (pour la 4e fois à Melbourne), face au vainqueur de la rencontre entre Marin Cilic et Fernando Verdasco. Et avec quelques raisons de croire que cette fois-ci pourrait bien être la bonne.

0
0