Getty Images

Pouille retrouve la lumière

Pouille retrouve la lumière

Le 21/01/2019 à 10:29Mis à jour Le 21/01/2019 à 11:20

OPEN D'AUSTRALIE - Lucas Pouille confirme sa renaissance. Vainqueur en quatre sets du Croate Borna Coric (6-7 ,6-4, 7-5, 7-6) lundi en trois heures et quart de jeu, le Français se hisse en quarts de finale à Melbourne. Son troisième quart en Grand Chelem, le premier en Australie. Il y affrontera Milos Raonic.

Lucas Pouille peut être fier. Le Français s'est qualifié pour les quarts de finale de l'Open d'Australie lundi en disposant de Borna Coric, 12e joueur mondial, en quatre sets (6-7, 6-4, 7-5, 7-6) et 3h15 de jeu. Pourtant mené d'une manche, il n'a jamais cessé d'y croire et en a été récompensé. Alors qu'il n'avait jamais réussi à passer le premier tour aux antipodes avant cette édition 2019, il retrouvera Milos Raonic, impressionnant tombeur d'Alexander Zverev, dans deux jours, pour une place dans le dernier carré.

Plus de deux ans après, Lucas Pouille retrouve les quarts de finale d'un tournoi du Grand Chelem. Et avec la manière. Le Français a enfin livré le match-référence qu'il recherchait depuis 2016, année de son émergence au plus haut niveau à Wimbledon, puis à l'US Open. Très offensif tout au long de ce huitième de finale, il a trouvé des ressources mentales qu'on ne lui connaissait plus, surtout après la perte frustrante du tie-break du premier set.

Vidéo - Un début piano, une victoire en costaud : Pouille a fini par renverser Coric

03:00

Coric trop tendu

Peu imaginaient Pouille passer l'obstacle Coric contre lequel il avait perdu ses deux matchs précédents sur le circuit. Et quand le Croate a fait le break d'entrée, enchaînant les passings puis les aces pour le confirmer, il était difficile d'être plus optimiste. Mais après cette entame difficile, le Français s'est relâché et a rapidement refait son retard. Plutôt dominateur sur la fin de ce premier set, il a pourtant fait des cadeaux dans le tie-break qui ont permis à son adversaire de prendre l'avantage.

Loin de se frustrer ou de renoncer comme il l'aurait certainement fait voici seulement quelques semaines, Pouille est resté fidèle à son plan de jeu. Agressif sur les secondes balles adverses (Coric n'a gagné que 33 % des points derrière), Pouille a fait céder son adversaire à 3-3 dans le deuxième set. Et grâce à une grande qualité de service (65 % de premières balles, 88 % dans la deuxième manche !), il s'est préservé de toute menace pour égaliser logiquement (6-7, 6-4).

Sans doute tendu par l'événement, Borna Coric a lui multiplié les fautes directes (55 en tout) et a perdu la bataille dans la diagonale revers, pourtant le point faible du Français. Logiquement, Pouille a donc remporté le troisième set puis fait le break d'entrée dans le quatrième. Et malgré le debreak de Coric à 4-3, il a su serrer le jeu pour s'imposer au jeu décisif. En quarts de finale, il aura le redoutable honneur d'affronter Milos Raonic qui a éparpillé Alexander Zverev (6-1, 6-1, 7-6). Mais avec cette confiance retrouvée, tout est envisageable. L'effet Mauresmo ne s'est en tout cas pas fait attendre.

Vidéo - Pouille : "Un très bon match, j'ai donné peu de points dans les moments importants"

02:39
Pariez sur le Tennis avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0