Getty Images

Tsitsipas : "Mentalement, vous devez être fort, beaucoup plus que sur n'importe quel autre match"

Tsitsipas : "Mentalement, vous devez être fort, beaucoup plus que sur n'importe quel autre match"

Le 19/01/2019 à 16:01

OPEN D'AUSTRALIE – Pour le premier huitième de finale majeur de sa carrière, Stefanos Tsitsipas va s'attaquer à Roger Federer dimanche en "night session", sur la Rod Laver Arena. Un énorme défi tennistique pour le jeune Grec, mais peut-être plus encore dans l'approche psychologique de l'évènement.

Stefanos Tsitsipas n'a pas été exaucé. Interviewé sur le court après sa victoire face à Nikoloz Basilashvili, le Grec avait dit espérer affronter Taylor Fritz au tour suivant. "J'espère vraiment que Taylor va gagner ce match", avait-il lancé. Mais Fritz, sans surprise, a été vite expédié par Roger Federer. Pour le premier huitième de finale majeur de sa carrière, c'est donc au recordman des titres en Grand Chelem (20) que Tsitsipas va devoir se frotter. Il ne pouvait pas rêver pire. Ou mieux.

Secrètement, il doit rêver d'un acte de naissance à la... Federer, lorsque le Suisse avait vaincu en cinq sets la légende Pete Sampras au même stade de la compétition à Wimbledon, en 2001. Ce n'était certes pas la première apparition du jeune Bâlois en deuxième semaine de Grand Chelem (il y avait eu un précédent à Roland-Garros en 2000), mais pour tous, c'est bel et bien la victoire qui a installé Federer dans la peau d'un futur grand.

Wimbledon 2001, Federer bat Sampras.

Wimbledon 2001, Federer bat Sampras.Imago

Le repère de la Hopman

Pete Sampras avait gagné sept fois à Wimbledon lorsqu'il est tombé face à Federer. Federer a triomphé six fois à Melbourne. Pete Sampras était l'idole de jeunesse de Roger Federer. Roger Federer était l'idole d'enfance de Stefanos Tsitsipas. A quelques mois près, l'Athénien a l'âge de "Rodgeur" au moment de son exploit londonien : 20 ans et cinq mois contre 20 ans et onze mois pour Federer. Voilà pour les parallèles, nombreux et tentants, sans oublier les origines… grecques de Sampras, qui renforcent encore la connexion entre ces deux rencontres, à bientôt dix-huit années d'intervalle.

Tennistiquement, Stefanos Tsitsipas a les armes et le talent pour rivaliser avec Federer. "Il joue tellement bien, a d'ailleurs loué le numéro 3 mondial. Il frappe fort, mais j'aime surtout beaucoup la façon dont il varie son jeu, il monte aussi au filet. Il a un tennis physique. J'ai vraiment hâte de jouer ce match contre lui, je pense ça peut être un bon match." Le double tenant du titre a eu un petit avant-goût de ce qui l'attend lors de la Hopman Cup, début janvier. Il s'était imposé en deux sets accrochés (7-6, 7-6). "Il avait très bien joué, et moi aussi d'ailleurs. C'était du très bon tennis", souligne Federer.

Tsitsipas assure avoir ressorti "beaucoup d'éléments intéressants" de cette rencontre. Mais comme le dit le Suisse, l'Open d'Australie, c'est un autre monde par rapport à la Hopman Cup. "Là, c'est un huitième de finale de Grand Chelem, au meilleur des cinq sets, c'est difficile de comparer les deux contextes", dit-il. Et c'est précisément ce qui sera le plus intéressant à surveiller. Pour le Grec, cela fait beaucoup de choses à gérer d'un seul coup : premier huitième majeur, face à un monument comme Federer, en night session, sur la Rod Laver Arena.

Vidéo - Entreprenant et ultraprécis, Federer est venu à bout de Tsitsipas : les temps forts en vidéo

01:22
" Je me sens bien avant ce match, ça je peux vous le garantir "

Avant de relever le défi tennistique et de gérer le match lui-même, c'est d'abord l'avant-match qu'il devra négocier au mieux. Ne pas jouer la rencontre avant d'être sur le central de Melbourne. "Oui, Federer est une légende, et je vais l'affronter sur un des plus beaux courts du monde, la Rod Laver Arena", dit Tsitsipas comme s'il mesurait l'énormité de la chose en l'énonçant. "C'est sûr que ce n'est pas facile d'affronter ce genre de joueurs après les avoir regardés si longtemps à la télé, avoue le jeune Grec. Mentalement, vous devez être très fort, beaucoup plus que sur n'importe quel autre match."

Il va même plus loin : pour lui, les champions de la trempe de Federer partent avec un avantage, pour ce qu'ils sont, et ce qu'ils ont accompli. "C'est un avantage pour lui, parce qu'il en impose à l'adversaire, surtout aux jeunes, reprend-il. Pour arriver à les battre, il faut se persuader que c'est possible, qu'on a le tennis pour le faire." Stefanos Tsitsipas est-il convaincu de pouvoir le faire ? A priori, oui : "Je me sens bien avant ce match, ça je peux vous le garantir". Ça promet.

Vidéo - Le brief du coach : "Stefanos, oublie le respect que tu as pour Federer"

01:31
Pariez sur le Tennis avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0