Reuters

Murray, le vingtième rugissant

Murray, le vingtième rugissant
Par Eurosport

Le 09/10/2011 à 09:52Mis à jour Le 09/10/2011 à 11:50

Andy Murray a remporté le 20e titre de sa carrière en s'imposant devant Rafael Nadal (3-6, 6-2, 6-0) dimanche en finale du tournoi ATP de Tokyo. L'Ecossais s'est offert au passage sa première victoire en cinq confrontations face à l'Espagnol cette saison.

Même Rafael Nadal n'est pas parvenu à arrêter Andy Murray. Tenant du titre, l'Espagnol s'est incliné devant l'Ecossais en finale du tournoi de Tokyo (3-6, 6-2, 6-0), concédant sa première défaite en cinq confrontations cette saison contre le numéro 4 mondial. Murray, auteur au Japon de sa vingtième victoire en carrière, continue sa remarquable fin de saison. Dans la capitale japonaise, il a remporté sa 21e victoire en 22 matches et son troisième titre en quatre tournois.

"J'ai bien joué ces derniers mois à Cincinnati puis à l'US Open. Je dois continuer comme ça à Shanghai. Si je continue à gagner, j'aurai une chance d'être numéro 3 mondial. Ce n'est pas mon but ultime, mais c'est mon objectif sur les derniers tournois de la saison", a commenté l'Ecossais, plutôt lent à rentrer dans son match face à Nadal, qui avait remporté le titre à Tokyo face à Gaël Monfils en 2010.

Après la perte du premier set, Murray a fait la différence dans le quatrième jeu du deuxième en prenant le service de l'Espagnol. Le tournant du match a eu lieu dans la foulée. Mené 0-40 sur son engagement, le numéro 3 mondial a sauvé son service la situation en claquant trois aces consécutifs avant de confirmer son break pour mener 4-1. Nadal n'est plus jamais revenu dans le match, concédant même un cinglant 6-0 au cours d'un dernier set magnifiquement joué par Murray. "J'ai probablement joué l'un de mes meilleurs tennis contre lui dans ce troisième set. J'étais très régulier, je n'ai pas commis d'erreurs et je suis resté calme dans les moments importants", reconnaissait-il. Les deux joueurs pourraient se retrouver dans une semaine au Masters de Shanghai, dont Nadal et Murray sont têtes de série 1 et 2.

0
0