ROLAND-GARROS - SIMPLE DAMES Demi-finales

Svetlana Kuznetsova (Rus, 8) bat Nicole Vaidisova (Rtc, 16) 5-7, 7-6 (7/5), 6-2
Face-à-face : 2-0 pour Kuznetsova. Prochaine adversaire : Clijsters ou Henin.
REVIVEZ LE FILM DU MATCH

Roland-Garros
Jouanno vote Auteuil
03/12/2010 À 15:46

Qui mène le jeu ne le gagne pas forcément. Ce sera la leçon à retenir pour Nicole Vaidisova, passée à côté d'une première qualification en finale de Grand Chelem qui lui tendait pourtant les bras. A 17 ans, la Tchèque s'est fait battre en trois sets par Svetlana Kuznetsova, pas forcément meilleure qu'elle sur terre battue, mais bien plus mesurée sur le court. Après un premier affrontement serré sur le gazon anglais de Wimbledon en 2005, les deux jeunes femmes se sont livré à une nouvelle bataille remportée pour la seconde fois, mais de justesse, par la Russe.

Des quatre joueuses en lice en demi-finale, seule Nicole Vaidisova n'a jamais accroché de titre du Grand Chelem à son palmarès. Ni même de finale. Un méfait que l'on peut tout à fait pardonner à cette joueuse de 17 ans, qui sera à coups sûrs la révélation du tournoi 2006. Face à elle, Svetlana Kuznetsova, vainqueur de l'US Open en 2004, s'aventurait pour la première fois de sa carrière en demi-finale de Roland-Garros, mais pas de Grand Chelem. Si son expérience du haut niveau a parlé, la Russe est tout de même passée près de la porte.

Vaidisova au four et au moulin

Nicole Vaidisova a tout fait dans ce match : les bons comme les mauvais coups. En confiance après ses victoires sur Amélie Mauresmo en huitièmes de finale et sur Venus Williams en quart de finale, la Tchèque commence son match tambour battant. Au point de prendre tous les risques en attaque. Si elle est la première à se procurer des balles de break, elle offre également des opportunités de breaks à Kuznetsova sur ses nombreuses fautes directes.

A ce jeu, la Russe prend rapidement les devants, et même, deux longueurs d'avance au 8e jeu du premier set. Sans parvenir à conclure sur sa mise en jeu, Kuznetsova est poussée dans ses retranchements et se met à mal servir. Vaidisova parvient à mieux retourner pour finalement enchaîner quatre jeux de suite et remporter le premier acte 7-5 en 56 minutes. Alors que ses fautes directes (23) étaient plus nombreuses que ses points gagnants (19).

Un bras trop tremblant

Quatre jeux puis six d'affilée, après un break confirmé de la Tchèque en début de seconde manche. Dépassée à l'échange, la Russe ne voit pas le jour. Résistante en défense mais blasée par les coups intempestifs de son adversaire, c'est presque en adbiquant qu'elle se présente à 5-4 dans la deuxième manche face à une Vaidisova qui sert pour le match. Mais la Tchèque tremble et perd son service à 15/40 après trois fautes directes consécutives...

"Même près du but, on est encore loin", déclara-t-elle après son match. Dépitée sur sa chaise, le regard dans le vide, on voit dans les yeux embués de la Tchèque que son heure est passée. Nicole Vaidisova sort à ce moment-là du match, qui penchera définitivement du côté de la Russe, après le double-break de Kuznetsova dans la troisième manche. La Tchèque s'incline finalement 6-2 en 2h31 de jeu sur un ace de son adversaire et dit adieux à ses rêves de finale de Grand Chelem à Paris, pourtant l'une de ses villes préférées.

Roland-Garros
Entre records et regrets
12/06/2006 À 12:15
Roland-Garros
Nadal : "Une saveur particulière"
12/06/2006 À 12:10