Reuters

Henin la géante

Henin la géante
Par Eurosport

Le 07/06/2007 à 19:45Mis à jour

Justine Henin défendra son titre à Roland-Garros après avoir battu Jelena Jankovic en deux sets et 1h20 de jeu. La Belge, n°1 mondiale, jouera Ana Ivanovic sa quatrième finale en cinq éditions et rejoint Sanchez, Graf, Navratilova et Evert dans la grande

Eurosport Player: Suivez la compétition en live vidéo

Voir sur Eurosport

ROLAND-GARROS - Demi-finales dames

Justine Henin (BEL/1) bat Jelena Jankovic (SER/4) 6-2, 6-2
Prochaine adversaire : Ivanovic
Revivez le film du match !

Trop forte, trop puissante ou presque injouable. Justine Henin a éclaboussé de toute sa classe sa demi-finale qui l'opposait à la numéro un de la WTA Race, Jelena Jankovic. La Serbe pouvait espérer rejoindre sa compatriote Ana Ivanovic, auteur d'une démonstration quelques minutes plutôt contre Maria Sharapova. Cependant, son adversaire ne lui a laissé presqu'aucune chance de rivaliser. Le premier jeu est d'ailleurs un signe annonciateur de ce qui l'attend.

"Justine était trop forte"

La suite est un peu plus flatteuse pour la Serbe qui parvient à mettre plus de longueur dans ses frappes et à jouer plus à plat. La Wallonne recule quelque peu mais réagit immédiatement pour reprendre le service, qu'elle a cédé précédemment à Jankovic. La tenante du titre passe alors à la vitesse supérieure en régalant le public de coups gagnants en coup droit comme en revers.

Malgré une petite frayeur à 4-2, la Liégeoise sert le jeu pour conclure le match sur le service de celle qu'elle avait battu deux fois cette saison sur terre battue, à Varsovie et Berlin, à chaque reprise en trois manches. "Tout le mérite lui revient. Je n'avais pas le bon rythme, je faisais beaucoup de fautes, mais surtout elle était trop forte. Justine est la favorite de la finale car elle est la meilleure sur terre battue. J'ai perdu contre la meilleure joueuse du monde, il n'y a pas de quoi en avoir honte", a ajouté cette dernière.

"Son service, son point faible"

Pas de honte, mais de la joie, côté Henin, explose légitimement. "J'étais prête à jouer un match dur car nos précédents matches s'étaient joués en trois sets. Je la redoutais, avoue tout de même la Belge, mais avoir gagné les cinq premiers matches contre elle était quand même un avantage. Ca a bien marché, j'ai été assez intense. J'ai joué fort sur son coup droit, ce qu'elle n'aime pas trop. J'ai été très agressive au début du match, c'était important d'ouvrir le court. J'ai été agressive sur son service, qui est son point faible."

"J'ai été régulière et je lui ai tout simplement montré que je voulais gagner ce match. Tactiquement, c'était un match parfait." Finaliste pour la cinquième fois à la Porte d'Auteuil comme le furent Martina Navratilova, Chris Evert-Lloyd, Arantxa Sanchez-Vicario et Steffi Graf depuis le début de l'ère Open, Justine Henin retrouvera la grande révélation de la saison Ana Ivanovic pour une finale qui s'annonce indécise.

- Yacine BENRAJEB -

0
0