Reuters

Sharapova ne lâche rien

Sharapova ne lâche rien
Par Eurosport

Le 03/06/2007 à 15:15Mis à jour

Les principales favorites ont une nouvelle fois répondu présent en 8es de finale. Justine Henin et Serena Williams, tombeuse de Bammer et Safina, se retrouveront en 1/4 de finale pour un duel qui promet alors que Sharapova a puisé dans ses réserves pour s

Eurosport Player: Suivez la compétition en live vidéo

Voir sur Eurosport

ROLAND-GARROS - 8es de finale dames

Maria Sharapova (RUS/2) bat Patty Schnyder (SUI/14) 3-6 6-4 9-7
Prochaine adversaire : Chakvetadze (RUS/9)
Revivez le film du match

La terre battue n'a jamais été la surface de prédilection de Maria Sharapova. Mal à l'aise dans ses déplacements, moins tranchante en fond de court, la Russe n'a pas les faveurs des pronostics pour la deuxième levée du Grand Chelem d'autant plus que cette année, elle se présente à la Porte d'Auteuil, largement diminuée. Victime d'une tendinite à l'épaule depuis près de deux mois, l'ancienne élève de Nick Bolletieri a conscience que ces chances de briller cette saison sont encore plus minces qu'à l'accoutumée. "Je ne peux pas attendre grand chose de mon épaule cette semaine. Je la sens encore par moment durant les matches", avouait-elle à l'issue de son match face à sa compatriote Kudryavtseva.

Sharapova est cependant une championne hors norme. Poussée depuis sa plus jeune enfance à devenir une star de la balle jaune, la Russe a une fois de plus fait la preuve de son impressionnante rage de vaincre. Confrontée à la Suissesse Patty Schnyder, véritable métronome de fond de court, elle s'est accrochée, n'a rien lâché alors que le match semblait pourtant largement compromis. Abandonnée par son service d'habitude si percutant, la Russe n'a montré aucun signe de fébrilité pour effacer 3 balles de match avant de trouver les ressources physiques mais surtout morales pour arracher son ticket pour les quarts de finale. Touchée, Sharapova n'est toujours pas morte !

Justine Henin (BEL/1) bat Sybille Bammer (AUT/20) 6-2 6-4
Prochaine adversaire : S. Williams (EU/8)

En héritant de Sybille Bammer, Justine Henin pouvait donner l'impression d'avoir été gâtée par le sort mais c'était oublié bien vite que l'Autrichienne est la grande révélation de la saison. Victorieuse à Pattaya, demi-finaliste à Hobart, Indian Wells et Amelia Island avec des succès notables face à Serena Williams, Tatiana Golovin ou encore Ana Ivanovic, l'actuelle 25e mondiale débarquait à Roland-Garros forte d'une nouvelle réputation et de résultats impressionnants qui obligeait la tenante du titre à faire preuve de vigilance.

Conscientes des qualités de son adversaire, la numéro un mondiale ne voulait pas lui laisser le temps de prendre confiance. Dès les premiers coups de raquette, la Belge passait à l'attaque, récitant un tennis offensif proche de la perfection. Première balle dévastatrice (12 points sur 14 remportés derrière sa 1ère balle), montées au filet efficaces (12/15)... L'Autrichienne était immédiatement mise sur le reculoir et pouvait se rendre compte de l'immense écart qui la sépare encore de la tenante du titre.

Dépassée dans tous les compartiments du jeu, elle voyait les jeux défiler sans montrer le moindre signe de réaction. Il lui suffisait pourtant de faire preuve d'un peu plus de régularité et de limiter son nombre de fautes directes pour enrayer la machine wallonne (7 contre 24 au cours de la première manche). Contrariée par la résistance adverse, Justine Henin redescendait alors de son nuage, cédant 4 jeux consécutifs, et faisait preuve d'une fébrilité étonnante sur les points importants (5 balles de break converties sur 14). Une frayeur seulement passagère puisqu'e la Belge faisait l'effort nécessaire pour éviter de s'embarquer dans un troisième set piègeux. Une saute de concentration qui pourrait cependant être rédhibitoire en quart de finale face à Serena Williams.

Serena Williams (EU/8) bat Dinara Safina (RUS/10) 6-2 6-3
Prochaine adversaire : Henin (BEL/1)
Revivez le film du match

En rodage depuis le début de la quinzaine, coupable de nombreuses sautes de concentration au cours des trois premiers tours, Serena Williams donne le sentiment d'avoir enfin trouvé ses marques sur la terre battue parisienne. Confrontée à la Russe Dinara Safina, quart de finaliste la saison dernière, la joueuse US a fait étalage tout au long du match de sa puissance, réussissant à équilibrer favorablement son rapport coups gagnants/fautes directes (21/18).

Dans le bon tempo dès les premiers échanges, Serena Williams signait un début de match proche de la perfection. Installée à l'intérieur du court, la joueuse US s'appuyait sur ses énormes frappes de balle en fond de court pour asphyxier son adversaire. Rouée de coups, mise sous pression derrière sa seconde balle, la Russe ne trouvait pas la moindre solution et donnait le sentiment de ne pas avoir les armes pour inverser la tendance.

Totalement dominée au cours de la première manche et consciente de ne pouvoir rivaliser en terme de puissance, Dinara Safina changeait son fusil d'épaule dès l'entame du second set. Plus solide en retour, la Russe s'efforçait grâce à des trajectoires plus arrondies et liftées à ralentir la cadence, à faire bouger son adversaire sans chercher le coup gagnant à chaque frappe de balle. La Moscovite réussissait à déstabiliser Serena un court instant mais ce changement de physionomie ne s'éternisait pas. Un temps perturbée par la résistance adverse, l'ancienne numéro un mondiale retrouvait cependant bien vite ses esprits. Profitant de la faiblesse du service adverse, l'Américaine se régalait en retour et mettait encore un peu plus la pression sur son adversaire en se hissant au filet à la moindre occasion (8 montées victorieuses). Plus solide dans tous les compartiments du jeu, Serena Williams frappe un grand coup et lance un message très clair en direction de Justine Hénin, adversaire en quart de finale.

Nicole Vaidisova (RTC/6) bat Tathiana Garbin (ITA/19) 6-3 6-1
Prochaine adversaire : Jankovic (SER/4)

Blessée au poignet pendant plusieurs semaines, Nicole Vaidisova se présentait à la Porte d'Auteuil sans le moindre repère, à tel point que, malgré une place de demi-finaliste en 2006, elle ne figurait pas dans le cercle très restreint des prétendantes au titre. L'air parisien semble pourtant lui avoir redonné des couleurs.

Profitant d'un tirage clément, la Tchèque a retrouvé ses marques au fil des tours et démontré en huitièmes de finale face à la coriace Tathiana Garbin qu'il faudrait peut-être bel et bien compter sur elle. S'appuyant sur un service très performant - 4 aces et 22 points sur 28 remportés derrière sa première balle, Vaidisova a signé une prestation très solide, se montrant très efficace dans les moments clé (4 balles de break converties sur 4) et faisant étalage de son impressionnante puissance de feu. Installée dans le court, la Tchèque a dicté son jeu et n'a jamais permis à Garbin de respirer. Une victoire convaincante et surtout rassurante à l'heure de retrouver la redoutable Jelena Jankovic en quart de finale.

LES AUTRES RESULTATS

Jelena Jankovic (SER/4) bat Marion Bartoli (FRA/18) 6-1 6-1
Prochaine adversaire : Vaidisova (RTC/6)
Revivez le film du match
Le compte-rendu

Svetlana Kuznetsova (RUS/3) bat Shahar Peer (ISR/15) 6-4 6-3
Prochaine adversaire : Ivanovic (SER/7)

Ana Ivanovic (SER/7) bat A. Medina Garrigues (ESP/24) 6-3 3-6 6-3
Prochaine adversaire : Kuznetsova (RUS/3)

Anna Chakvetadze (RUS/9) bat Lucie Safarova (RTC/25) 6-4 0-6 6-2
Prochaine adversaire : Schnyder (SUI/14) ou Sharapova (RUS/2)

Thomas BONNET

0
0