Reuters

Ivanovic: "Continuer à travailler"

Ivanovic: "Continuer à travailler"
Par Eurosport

Le 08/06/2008 à 09:15Mis à jour

Ana Ivanovic en rêvait. Elle l'a fait. La Serbe a remporté Roland-Garros. Après deux échecs en finale, cette demoiselle de 20 ans envisage l'avenir avec détermination et sérieux. Elle sait que le travail est récompensé.

Eurosport Player: Suivez la compétition en live vidéo

Voir sur Eurosport

ROLAND-GARROS - FINALE DAMES

    Ana Ivanovic (SER/N.2) bat Dinara Safina (RUS/N.13) 6-4, 6-3

    Que ressentez-vous après votre victoire ?

    ANA IVANOVIC: "Je suis si heureuse. C'est difficile à décrire. J'en rêve depuis que je suis toute petite. J'ai dû travailler si dur. C'est la plus belle récompense et la meilleure incitation pour continuer à travailler. Je suis très fière de ce que j'ai fait. Ce n'était pas facile."

    Avez-vous pensé à vos deux premières finales perdues en Grand Chelem ?

    A.I. "Oui, on veut aller plus loin et gagner le titre. Ces deux finales ont été des expériences très utiles. Cette fois-ci j'ai essayé de me concentrer sur mon tennis et de ne pas penser à l'importance de l'événement."

    Après la victoire de Djokovic en Australie, entre-t-on dans une période de domination serbe ?

    A.I. "J'espère ! C'est fabuleux pour Novak d'avoir gagné en Australie. Je me suis dit que s'il avait pu le faire pourquoi pas moi ? C'est une motivation pour plein de gamins dans notre pays."

    Vous sentez-vous capable de gagner aussi à Wimbledon ?

    A.I. "Pour le moment je suis toujours à Paris et je ne pense pas encore au gazon. Mais j'irai bien sûr à Wimbledon pour gagner le titre, comme dans tous les tournois que je joue. Les autres joueuses vont vouloir jouer leur meilleur tennis contre moi."

    Vos parents semblent rester en retrait. Est-ce leur choix ?

    A.I. "Oui, c'est leur choix. Ils me soutiennent, ma mère voyage avec moi, mais ils n'aiment pas donner d'interview. Ils préfèrent rester en retrait. Mes parents ne m'ont jamais forcée à faire quoi que ce soit. Ils m'ont soutenue quand j'ai pris mes décisions. C'est important car sur le court aussi il faut prendre ses décisions tout seul."

    Avez-vous été surprise de voir Justine Henin dans les tribunes ?

    A.I. "Oui, j'étais surprise de la voir, mais contente aussi. Elle a gagné tant de fois. J'ai aimé que ce soit elle qui me remette le trophée. Elle m'a dit "bien joué, tu l'as mérité". Ça signifie beaucoup pour moi."

    Pensez-vous que Dinara a ressenti la même chose que vous l'année dernière ?

    A.I. "J'ai vu qu'elle était nerveuse et oui, j'ai pensé à ce que j'avais ressenti l'année dernière. La savoir plus nerveuse que moi m'a donné confiance."

    Craignez-vous un peu l'avenir ?

    A.I. "L'avenir arrive vite alors pas besoin de s'en soucier. En étant N.1, la pression est plus forte, mais c'est la vie d'une professionnelle. Il faut savoir gérer ça."

    0
    0